Comment était la stratégie générale du fondateur de la République islamique afin d’écarter les gouvernements et les états despotes ?

Rubrique : politique et socioculturelle.
Comment était la stratégie générale du fondateur de la République islamique afin d’écarter les gouvernements et les états despotes ?

Rubrique : politique et socioculturelle.

 Comment était la stratégie générale du fondateur de la République islamique afin d’écarter les gouvernements et les états despotes ?

Réponse :

La stratégie de lutte de l’Imam Khomeiny, dans le sens de créer un système politique, est essentiellement centrée sur deux axes majeurs : un mouvement intellectuel et un mouvement politique. En ce qui concerne la classification, le mouvement intellectuel que l’Imam nommait comme « transition intrinsèque » et « réveil » prévaut sur le mouvement politique et pratique. L’Imam Khomeiny (paix à son âme), s’appuyant sur les étapes de lutte, considérait « l’éducation et la formation » politique comme la fondation du mouvement politique et le développement de « la propagation » et de « l’éducation » comme la première attribution des combattants. Il a dit à ce propos : « Pour établir un véritable état islamique, il est de notre devoir, dès cet instant, de fournir des efforts, de promouvoir, d’éduquer, d’unifier les pensées, de parrainer et de dépouiller une vague de propagation intellectuelle afin de générer un flux social, pour que petit à petit des masses conscientes et religieuses organisées dans le cadre du mouvement islamique se soulèvent et forment le gouvernement islamique. Les prêches et les enseignements sont pour nous, deux activités importantes et majeures. » (Velayat-e Faqih, p. 128).

Selon la pensée de l’Imam Khomeiny, susciter le changement dans les sociétés et leur délivrer de la colonisation, de la tyrannie et de la divergence n’est pas quelque chose qui peut être possible sans l’élaboration d’un programme global et intellectuel. Car, il considérait que la situation actuelle est le fruit des facteurs divers comme la décadence intellectuelle et idéologique des musulmans, la domination des puissances coloniales et des régimes tyranniques, qui effectuent des démarches dans le sens de transformer la nature réelle de la communauté islamique et de détourner ses ressources. Sortir de la situation actuelle et parvenir à une situation opulente et plaisante ne sera possible qu’à travers la neutralisation des racines de la décadence. Cet acte révèle l’importance de la mobilisation des nations dans tous les domaines et dans le cadre d’une stratégie. Du point de vue de l’Imam Khomeiny (paix à son âme), les mouvements collectifs, sans un système intellectuel cohérent et créatif qui engendre les valeurs, les croyances et les normes concordantes, ne conduisent nulle part. Car, le renforcement de la motivation de riposte et de la préservation de la cohérence, qui sont considérés comme deux facteurs majeurs dans le triomphe et le succès des mouvements, dépendent dans une large mesure de l’existence d’un système de croyance et de valeur.

L’Imam Khomeiny (paix à son âme), en cernant le vide existant, pour éradiquer et compenser ce vide intellectuel, a présenté la théorie du « gouvernement islamique », basée sur l’islam politique et révolutionnaire, qui était constituée de trois concepts fondamentaux de « l’indépendance », de « la liberté » et de la « République islamique ». En outre, l’impact de ce système intellectuel dans création des croyances et des valeurs communes temporelles est prévisible lorsque le système intellectuel, occupe une place bien établie au sein des nations et influence dans une certaine mesure l’opinion publique. Car, la convergence, qui aboutit finalement à l’union et à l’entraide entre les nations, ne pourra être réalisée que lorsque, premièrement, une conception intellectuelle aura été réalisée à un niveau requis. Deuxièmement, les relations mutuelles sociales soient renforcées. Et troisièmement, l’intérêt général islamique soit garanti. Ces conditions temporelles se réalisent au sein de la société, lorsque l’étape du « progrès » a été franchie parfaitement. Car, selon l’Imam Khomeiny, c’est à travers « la prédication et l’éducation » qu’on peut obtenir les résultats voulus. Parmi les importants éléments et les ressources efficaces dans le perfectionnement du processus de développement, nous avons les ressources humaines actives, ainsi que les domaines sociaux et des outils convenables d’envoi de messages, qui, dans l’ensemble, constituent un réseau de prédication et d’éducation efficace. Dans ce réseau promotionnel éducatif, deux facteurs particuliers attirent plus l’attention : les forces humaines actives et les bases pédagogiques et promotionnelles. L’Imam dit : « Notre devoir, nous les musulmans, et celui des savants de l’islam, celui des intellectuels de l’islam, celui des écrivains et des orateurs des différentes classes de l’islam… est de prévenir et avertir la nation islamique que nous aussi, nous avons une culture riche… les musulmans doivent se trouver eux-mêmes, c’est-à-dire qu’ils doivent comprendre qu’ils ont aussi une culture et un pays… . » (Sahifeh-ye Imam, vol. 12, p. 320).

L’Imam Khomeiny (paix à son âme), prenant en considération le rôle des rassemblements religieux dans le champ de la stimulation de la réflexion, n’encourageait pas uniquement les cérémonies religieuses pour des fins de leur application pédagogique et éducative dans les variétés intellectuelles. Ces rassemblements ont un but plus important, qui consiste à jouer un rôle dans la construction de la société, le modelage des nouvelles relations sociales et la prise de conscience des musulmans de la puissance et de la force facultative et humaine dont ils jouissent. C’est pourquoi, « la journée d’Al-Qos » et « la semaine de l’unité et de l’union » qui transmettent aussi le message de la révolution et de l’anti-colonisation, ont été présenté comme le symbole de l’union du monde musulman.

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer