Les points de vue politique et éthique de l'Imam Khomeini : Quelle est la relation entre la religion et la politique du point de vue de l’imam Khomeini (paix à son âme), et quel conseil avait-il prodigué aux élites et aux intellectuels à cet égard ?

L’imam Khomeini (paix à son âme) avec sa maitrise de la pensée et de l’histoire politique et aussi avec l’attention particulière qu’il portait à la tradition du prophète de l’islam (saw) et de l’Imam Ali (as) avait toujours cherché à informer le peuple sur les questions politiques.
(la relation entre la religion et la politique du point de vue de l’imam Khomeini )
Les points de vue politique et éthique de l'Imam Khomeini

Il considérait comme un devoir pour lui de ne rester pas silencieux face aux problèmes du monde musulman et face à la domination des colonisateurs. Il considérait le silence des savants musulmans et des grands séminaires face à l’injustice comme l’un des plus grands maux de la société musulmane. L’imam Khomeini (paix à son âme) recommandait toujours aux élites et aux savants musulmans d’élaborer des programmes complets afin de pousser les différentes couches de la société à s’intéresser et à s’informer sur les pensées politiques. 

Dans une section de son testament, nous pouvons percevoir avec précision l’attention particulière qu’il portait à cette question : 

« Parmi les complots et les conspirations évidents et importants du récent siècle, en particulier dans les décennies contemporaines, et surtout après la révolution islamique, il y a la propagande généralisée aux aspects variés pour décourager et éloigner les nations et surtout la nation dévouée iranienne de l’islam. Parfois, il est prétendu de manière implicite ou explicite, que les lois islamiques qui ont été promulguées il y a 1400 ans ne peuvent pas permettre de gérer les pays aujourd’hui ou que l’islam est une religion passéiste qui s’oppose à toute innovation et à toute civilisation nouvelle et par conséquent, ne peut pas aujourd’hui éloigner les pays de la civilisation mondiale et de ses manifestations. Il existe différentes réactions face à cette question. Pour le premier groupe, nous devons le dire, soit il ne connait pas la gouvernance, la loi et la politique ou soit il les ignore délibérément. Car, l’application des lois sur le critère de la justice, l’empêchement de l’injustice et de la gouvernance injuste, l’expansion de la justice individuelle et sociale, la prohibition de la sédition, de la corruption et de toutes sortes de perversions, la promotion de la liberté sur le critère de la raison et la justice, l’indépendance et l’autosuffisance, la prohibition de la colonisation, de l’exploitation, de l’asservissement et des restrictions, les sanctions et punitions sur la base de la justice afin de prévenir la corruption et la destruction d’une société, la politique et l’orientation de la société vers les normes de la raison et de la justice, l’équité et de centaine d’autres, ne sont pas des choses qui deviennent obsolètes avec le temps et tout au long de l’histoire humaine et de la vie sociale. Cependant, pour le deuxième groupe qui a un plan perfide, et qui sépare l’islam de la gouvernance et de la politique, il faut faire comprendre à ces personnes que le saint coran et la sunna du Messager de Dieu (saw) n’ont pas autant de lois dans d’autres domaines qu’ils en ont dans le domaine de la politique et de la gouvernance. Le Messager de Dieu (saw) avait formé un gouvernement comme tout autre gouvernement du monde, cependant avec le but d’étendre et de promouvoir la justice sociale. Les premiers califes de l’islam avaient des gouvernements immenses et le gouvernement de l’Imam Ali (as) aussi avec les mêmes motivations était plus vaste et plus étendu que ce que l’histoire laisse paraitre. Après cela, le gouvernement successivement était au nom de l’islam, et aujourd’hui aussi les prétendants du gouvernement islamique observant l’islam et le Messager de Dieu (saw) sont nombreux. 

Je vais mentionner cela dans ce testament, cependant j’espère que les écrivains, les sociologues et les historiens vont empêcher les musulmans de tomber dans cette erreur. Ce qui a été dit et peut être dit est que les prophètes ne traitent qu’avec la spiritualité et non rien à faire avec les titres de ce bas monde. Les prophètes, les élus de Dieu et les grandes personnalités religieuses s’en abstiennent et nous devons aussi nous en abstenir. Il y a des erreurs regrettables qui conduisent à la destruction des nations islamiques et ouvrent la voie aux colonisateurs. » 

Source : le testament politique et divine de l’imam Khomeini (paix à son âme) 

(la relation entre la religion et la politique du point de vue de l’imam Khomeini )

Les points de vue politique et éthique de l'Imam Khomeini



Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer