Djamaran

Djamaran

Djamaran à Téhéran débute au pied de l’Albourz une chaine de montagne de haute altitude, et s’étend jusqu’à la jointure de la montagne et de la plaine. L’orogenèse de l’Albourz qui se dresse à hauteur de Damavand et de Tochal projette une ombre sur la ville ensoleillée, et à la faveur de la douce brise descendue du haut de la lisière des coteaux, Téhéran s’aère.        La commune de Djamaran à Téhéran, héritée du reste d’un ensemble de plantations de l’époque Safavide, est célèbre pour son architecture actuelle ancrée dans la modernité et dans les traditions. 

Liée au contexte ancien du village de Djamaran, avec ses murs en pierres et torchis, la nouvelle architecture de la forteresse attire effectivement l’attention, et de ses ruelles étroites et boisées, le gazouillis des oiseaux, comme le souffle d’une brise légère, remonte en harmonie jusqu’aux oreilles.

La maison en location de l’Imam Khomeini, en brique de terre cuite, est une construction de structure traditionnelle, avec une cour d’à-peu-près quarante mètres carrés. Le salon de réception de l’Imam meublé d’un canapé, possède dans un de ses murs un simple renforcement ménagé, relié à une pièce qui servait de lieu de vie et de visite à l’Imam. 

Le privilège de cette demeure était sa proximité avec la Hussainiya Djamaran (Lieu pour la commémoration du martyr de l’Imam Hussein (as)) et son balcon, qui après l’installation de Hazrat Imam a été relié à elle et plus largement à la vie de la maison, par l’intermédiaire d’un couloir provisoire. Et grâce à la bénédiction de cet Hazrat et à ses directives de construction de l’être humain, de cette Hussainiya Djamaran émane une présence divine ressentie par le visiteur.

Durant l’année 1275 (Hégire) (1896), le feu Ayatollah Seyyed Ibrahim Jamarani  est intervenu pour constituer l’édifice Hussainiya Djamaran en fondation pieuse et durant l’année 1355 (Année solaire) (1976-1977 année grégorienne), avec l’effort des habitants de Jamaran, celui-ci a été restauré.

Avant l’aménagement de Hazrat Imam Khomeini, la Hussainiya était en pleine réorganisation et le plâtrage devait se faire après son installation, mais Hazrat Imam s’est opposé à cette action et a dit : « tant que je serais vivant, il n’y aura pas de plâtre ici ! ». 

Le balcon de la Hussainiya est à environ deux mètres d’intervalle du niveau du sol et une porte installée à sa hauteur débouche directement sur la cour de la maison de l’Imam Khomeini ; « La Parole d’Allah est La Plus Haute » 

Et avec les bonnes recommandations de l’Imam et sa persévérance, la Hussainiya Djamaran qui date d’environ cent quarante années a été conservée avec ses fenêtres arquées en treillis, son plancher et ses "zilu" (Sorte de tapis tissé avec des files de coton, ayant un dessin simple en parfaite harmonie avec la vie rurale. Il a une chaîne de coton et une trame)

Send To Friend