La relation de L'Imam Khomeini et les autres: Que pensait l’Imam Khomeini (paix à son âme) des intellectuels ?

Dans la langue persane, le mot « intellectuel » fait partie des mots polysémiques.
La relation de L'Imam Khomeini et les autres

Dans la langue persane, le mot « intellectuel » fait partie des mots polysémiques. Parfois, il se réfère à ceux qui ont fait des études universitaires. Il est tout à fait naturel que parmi les instruits, nous trouvions aussi bien des personnes renseignées que des personnes qui n’ont des connaissances que dans le domaine de leur spécialité et il est possible qu’ils soient très pétrifiés ou encore modernistes ou prétendus réformistes. Raison pour laquelle, de nombreux penseurs, incluant le regretté Jalal Al-e-Ahmad et le feu Dr. Shariati, dans des questions politiques et sociales, ont lancé leurs attaques les plus agressives contre les groupes d’intellectuels universitaires, qui sont pourtant spontanés face à l’Occident ou pétrifiés face aux questions nouvelles. Certaines déclarations de l’Imam Khomeini(paix à son âme) ont été également très critiques à l’égard de ce groupe.

Parfois, le mot « intellectuel » renvoie à son sens propre et fait référence à ceux qui ont une pensée claire et qui sont informés par rapport aux questions principales de leur époque. Dans ce cas, il inclut des universitaires, des séminaristes et même ceux qui n’ont pas fait des études universitaires et séminaristes, mais qui ont des connaissances approfondies sur des questions sociales, politiques et religieuses. Ainsi, avec une telle déduction, l’Ayatollah Taleghani, l’Imam Khomeiny et nombre de ses étudiants, tels que le martyr Motahhari, le martyr Beheshti, le martyr Muftah, le martyr Bahonar... devraient être inclus dans le cercle des intellectuels.

Cependant, le troisième sens, plus visé par la majorité de la société, inclut ce groupe d’universitaires multidisciplinaires, sensibles aux questions sociales et politiques et considérés comme des reproducteurs de la pensée et qui influencent directement et indirectement la société par leurs pensées et théories. Parmi ces groupes, il est possible de trouver des occidentalistes, des orientalistes, des personnes qui restent figées dans le passé et des nationalistes, tantôt  musulmans ou non-musulmans et parmi les musulmans, se trouvent des laïques ou des personnes religieuses qui croient en l’exhaustivité et la complétude de l’islam dans tous ses aspects. Considérant cette pluralité qui existe parmi eux, l’Imam Khomeini (paix à son âme) a eu des opinions diverses. Cependant, l’Imam, concernant ce groupe d’intellectuels qui ne considère pas comme séparées, la religion de la politique et fournit des efforts pour promouvoir la science, la vision de la population et la lutte contre les corruptions et les vices, a affiché tant d’affection et considérait leur activité comme précieuse au qu’il a qualifié le mouvement islamique largement répandu en Iran de « mouvement des intellectuels ».

À présent, jetons un coup d’œil à ce message du 2 Mehr 1354 (24 septembre 1975) adressé à l’union des associations islamiques des étudiants américains et canadiens :

« … ce qui me semble promettant dans mes derniers instants de vie, est la prise de conscience et le réveil des jeunes du “ mouvement des intellectuels” qui évolue rapidement. Et par la volonté de Dieu Tout Puissant, il obtiendra un résultat irrévocable qui conduira à l’indépendance et à la propagation de la justice islamique. Vous, les jeunes aux cœurs purs, vous avez la mission de sensibiliser davantage la nation par tous les moyens possibles et de lever le voile sur les différentes ruses du système et de présenter l’islam axé sur le justice au monde… »

Sahifeh-ye Imam, vol. 3, p. 113.  

La relation de L'Imam Khomeini et les autres


Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer