Président Rouhani : L'Iran est impassible aux menaces et aux intimidations

Président Rouhani : L'Iran est impassible aux menaces et aux intimidations

Le président Hassan Rohani a déclaré mercredi que l'Iran ne tolèrerait aucune menaces et que la nouvelle administration américaine ne détruirait que sa propre crédibilité si elle enfreignait ses engagements internationaux.

Le Président Hassan Rohani a fait ces déclaration en abordant son discours lors la 72ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Le texte intégral du discours du Président Hassan Rohani devant l'Assemblée générale des Nations Unies ci-après:

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux

Monsieur le Président,
Monsieur le Secrétaire général,
Vos Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Je souhaite tout d'abord féliciter Monsieur le Secrétaire général Guterres pour son élection à la Présidence de l'Assemblée générale et lui souhaiter tous les succès dans ses responsabilités cruciales.

Il y a quatre mois, plus de 41 millions de personnes - constituant 73% des électeurs éligibles du corps électoral iranien - sont venues aux urnes lors de la 12ème élection présidentielle du pays et ont une fois de plus exprimé leur confiance dans ma politique, ce qui souligne la modération et le respect des droits de l'homme, de la prospérité et de la revitalisation de l'économie de notre pays et l'engagement constructif autour du monde. Leur vote a révélé la maturité de l'électorat dans une société qui a connu une gouvernance libre et démocratique depuis seulement quatre décennies. Ce n'était pas seulement un vote pour un président, mais un énorme investissement politique de notre population; un peuple responsable qui constitue vraiment notre atout le plus fiable.

Les droits de l'homme et des citoyens, ainsi que la quête de la justice et des valeurs islamiques, ont constitué les demandes les plus importantes du peuple iranien pendant plus de 150 ans de lutte, en particulier pendant la Révolution islamique de 1979. Dans son premier mandat lors des négociations à l'échelle internationale, mon gouvernement s'est concentré en interne sur la délibération et l'articulation des droits de l’Homme et des citoyens conduisant à la promulgation de «La Charte des droits des citoyens» et à sa mise en œuvre. L'adoption de cette Charte est conforme aux exigences d'un peuple qui s'est levé contre les régimes dictatoriaux, aspirant à rétablir leurs droits et leur dignité humaine il y a 111 ans dans la Révolution constitutionnelle et encore une fois pendant la Révolution islamique il y a 39 ans.

Mesdames et Messieurs,

Je déclare devant cette auguste assemblée mondiale que la modération est l'inclination ainsi que le chemin choisi par le grand peuple Iranien. La modération ne cherche ni l'isolement ni l'hégémonie; Cela n'implique ni l'indifférence, ni l'intransigeance.

Le chemin de la modération est le chemin de la paix; mais une paix juste et inclusive: pas la paix pour une Nation, et la guerre et la tourmente pour les autres;

La modération est la liberté et la démocratie; mais d'une manière inclusive et complète: elle ne prétend pas promouvoir la liberté dans un seul endroit, tout en soutenant les dictateurs ailleurs;

La modération est la synergie des idées et non la danse des épées;

Et enfin, le chemin de la modération nourrit la beauté. Les exportations d'armes mortelles ne sont pas belles; mais la paix l’est.

En Iran, nous nous efforçons de construire la paix et de promouvoir les droits des peuples et des Nations. Nous ne tolérons pas la tyrannie et nous défendons toujours les laisser pour compte . Nous ne menaçons jamais personne; mais nous ne tolérons les menaces de personne. Notre discours est de dignité et de respect, et nous sommes impassibles aux menaces et aux intimidations. Nous croyons en un dialogue et une négociation basés sur un pied d'égalité et un respect mutuel.

Dans ce monde globalisé d'aujourd'hui, la paix, la sécurité, la stabilité et le progrès de toutes les Nations sont entrelacés. Il n'est pas possible qu'un régime déloyal et raciste vole les droits les plus fondamentaux des Palestiniens pendant que des usurpateurs jouissent de la sécurité. Il est tout simplement impossible pour quiconque d'aspirer à la stabilité, à la prospérité et au développement à long terme, tandis que des musulmans au Yémen, en Syrie, en Irak, au Bahrein, en Afghanistan, en Birmanie et dans tant d'autres endroits vivent dans la misère, la guerre et la pauvreté.

Monsieur le Président,

Tout au long de son histoire, l'Iran a été le bastion de la tolérance pour nombreuses religions et ethnies. Nous sommes les mêmes personnes qui ont sauvé les juifs de la servitude babylonienne; qui a ouvert ses bras pour accueillir les chrétiens arméniens dans notre pays, et a créé le «continent culturel iranien» avec un mélange unique de diverses religions et ethnies. Je représente le même Iran qui a toujours aidé les opprimés. Il y a des siècles, nous appuyions les droits du peuple juif et nous insistons aujourd'hui sur la restauration des droits du peuple palestinien. L'Iran est toujours le même pays qui soutient la justice et la recherche de la tranquillité.

Aujourd'hui, nous sommes à la pointe de la lutte contre la terreur et l'extrémisme religieux au Moyen-Orient; pas pour les sectaristes ou les ethnétiques, mais pour une éthique, une humanité et une stratégie.

L'Iran ne cherche pas à restaurer son ancien empire, à imposer sa religion officielle à d'autres, ou à exporter sa révolution par la force des armes. Nous sommes si confiants dans la profondeur de notre culture, la vérité de notre foi, notre ténacité et notre longévité de notre révolution que nous ne chercherons jamais à exporter aucun d'entre eux comme le font les néo-colonialistes, avec le lourd poids des bottes des soldats.

Pour promouvoir notre culture, notre civilisation, notre religion et notre révolution, nous entrons dans les cœurs et nous engageons les esprits. Nous récitons notre poésie et nous discutons de notre philosophie.

Nos ambassadeurs sont nos poètes, nos mystiques et nos philosophes. Nous sommes arrivés sur les rives de ce côté de l'Atlantique à travers Rumiand et répandons notre influence dans toute l'Asie avec Saadi. Nous avons déjà capturé le monde avec Hafez, et nous n'avons donc pas besoin de nouvelles conquêtes.

Excellences,

L'appel de la modération provient d'une nation qui s'y est engagée. Nous ne prêchons pas la modération mais la pratiquons. Le PAGC en est un exemple.

L'accord est le résultat de deux années de négociations multilatérales intensives, largement applaudies par la communauté internationale et approuvées par le Conseil de sécurité dans le cadre de la Résolution 2231. En tant que tel, il appartient donc à la communauté internationale dans son intégralité et non à un seul ou deux pays.

Le PAGC peut devenir un nouveau modèle pour les interactions mondiales; des interactions basées sur un engagement mutuel constructif entre nous tous. Nous avons ouvert nos portes à l'engagement et à la coopération. Nous avons conclu de nombreux accords de développement avec des pays avancés de l'Est et de l'Ouest. Malheureusement, certains se sont privés de cette occasion unique. Ils ont imposé des sanctions contre eux-mêmes, et maintenant ils se sentent trahis. Nous n'avons pas été trompés, nous n'avons trompé personne. Nous avons déterminé l'ampleur de notre programme nucléaire. Nous n'avons jamais cherché à acquérir des armes nucléaires; nous sommes immunisés par nos connaissances et, plus important encore, la résilience de notre peuple. C'est notre talent et notre approche. Certains ont prétendu vouloir priver l'Iran d’armes nucléaires, des armes que nous avons rejetées de manière continue et sans ambiguïtés. Il est répréhensible que le régime sioniste, qui menace la sécurité régionale et mondiale avec son arsenal nucléaire ne soit engagé à aucun instrument ou sauvegarde internationale, et ait l'audace de prêcher le bien auprès des vraies nations pacifiques.

Imaginez une minute comment le Moyen-Orient aurait l'air si le PAGC n'avait pas été conclu. Imaginez, avec les guerres civiles, la terreur des terrosites Takfiri, les cauchemars humanitaires et les crises socio-politiques complexes en Asie occidentale, il y ait eu une crise nucléaire manufacturée. Comment aurions-nous tous payer?

Je déclare devant vous que la République islamique d'Iran ne sera pas le premier pays à violer l'accord; mais répondra de manière décisive et résolue à la violation par une partie quelconque. Il serait très dommage que cet accord soit détruit par des nouveaux venus dans le monde de la politique et de la diplomatie: le Monde aura perdu une excellente opportunité. Mais un tel comportement malheureux n'empêchera jamais le progrès et l'avancée de l'Iran. En violant ses engagements internationaux, la nouvelle administration américaine ne détruit que sa propre crédibilité et ne porte pas atteinte à la confiance internationale pour négocier avec l’Iran.

Mesdames et Messieurs,

Il y a quatre ans, la République islamique d'Iran a parrainé l'initiative du monde contre la violence et l'extrémisme (WAVE) dans cette Assemblée. Nous considérons le dialogue et les négociations basés sur un paradigme de la somme positive comme seule voie vers la résolution des crises mondiales et régionales . Nous avons pris une décision consciente pour renforcer les relations avec nos voisins et améliorer notre coopération avec tous les pays amis. Il est impossible de naviguer à travers des défis complexes et dangereux dans cette phase mondiale de transition turbulente sans développer des interactions et des échanges entre les Nations et les États.

La rhétorique ignorante, absurde et haineuse, remplie d'allégations ridiculement infondées, qui a été prononcée avant ce corps hier, n'était pas seulement inapte à être entendue aux Nations Unies - qui a été créée pour promouvoir la paix et le respect entre les Nations - mais contredit en fait des revendications de nos Nations dans cet organe mondial pour réunir les gouvernements afin de combattre la guerre et la terreur.

Je tiens à souligner ici que les capacités de défense de la République islamique d'Iran, y compris nos missiles, ne sont que des moyens dissuasifs défensifs pour le maintien de la paix et de la stabilité régionales et la prévention des tendances aventurières des aspirants irrationnels. Nous ne pouvons pas oublier que des civils dans beaucoup de nos villes sont devenus les cibles des attaques de missiles à longue portée de Saddam Hussein lors de sa guerre d'agression de 8 ans contre nous. Nous ne permettrons jamais à notre peuple de devenir de nouveau victimes de ce genre de catastrophes.

L'instabilité et la violence extrémiste n'ont été exacerbées dans notre région que par les interventions militaires d'acteurs extra-régionaux - les mêmes pouvoirs qui tentent de vendre de plus en plus leurs armes mortelles à d'autres États en accusant l'Iran de fomenter l'instabilité. Je tiens à souligner que l'intervention étrangère et l'imposition de souhaits étrangers aux populations de la région n'élargiront et ne feront qu'aggraver les crises dans notre région. Les crises en Syrie, au Yémen et à Bahreïn n'ont pas de solutions militaires et ne peuvent être résolues que par la cessation des hostilités et l'acceptation de la volonté et des souhaits des peuples.

Le gouvernement des États-Unis devrait expliquer à sa propre population, après avoir dépensé des milliards de dollars d’avoirs de la population americaine et de notre région, qu’au lieu de contribuer à la paix et à la stabilité, cela n'a entraîné que la guerre, la misère, la pauvreté et l'essor du terrorisme et de l'extrémisme dans la région.

Mesdames et Messieurs,

Au cours des quatre dernières années, l'économie iranienne a démontré qu'elle avait un potentiel sans précédent de développement et de croissance. Les sanctions économiques non pas empêché l'Iran, mais ont renforcé la volonté populaire d'améliorer la production nationale. L'obtention du taux de croissance mondial le plus élevé l'année dernière, a prouvé que l'économie iranienne pourrait devenir l'économie émergente la plus dynamique pour ces vingt prochaines années, avec un potentiel de croissance en trillion de dollars. Notre choix stratégique pour parvenir à une croissance durable et équilibrée est un partenariat global étendu. Nous croyons fermement que le développement et la sécurité ne peuvent que croître ensemble et que des intérêts communs peuvent nous lier régionalement et globalement pour garantir la sécurité régionale et mondiale.

L'Iran, bénéficiant des plus grandes réserves mondiales de pétrole et de gaz, est prêt à s'engager dans une coopération à long terme pour faire progresser la sécurité énergétique mondiale. Nous sommes impatients d'étendre les corridors de transit internationaux par le biais de projets internationaux pour des projets d'infrastructure maritime, ferroviaire et routière. Nos réalisations dans le renforcement des infrastructures économiques dans les domaines d'un gazoduc à l'échelle nationale, du réseau électrique national et du transport ferroviaire et routier, ont permis à diverses industries de produire à moindre coût, avec un accès facilité aux marchés nationaux et régionaux. Gràce à un environnement juridique actuel favorable, de nombreuses délégations d'investisseurs étrangers sont venues en Iran, ce qui a entraîné un nombre croissant de placements, de coentreprises et d'accords de financement dans divers domaines.

C'est la politique de mon gouvernement de continuer d’améliorer continuellement l'environnement entrepreneurial, à protéger les droits de la propriété intellectuelle, d’améliorer continuellement la gouvernance d'entreprise et à mener une campagne solide contre le blanchiment d’argent afin d'améliorer un climat juridique propice aux investissements commerciaux et économiques dans divers domaines , en particulier dans les entreprises basées sur le savoir.

La nation iranienne est résolument déterminée à construire un Iran libre et avancé et à participer au développement d'une région sûre et stable fondée sur l'éthique et le respect du droit international. Dans cette entreprise, nous nous félicitons de la participation et de la coopération de tous les investisseurs, intellectuels et innovateurs du monde entier. À partir de ce podium mondial et en tant que représentant du peuple iranien - qui est mondialement connu pour son hospitalité - j'invite tous ceux qui recherchent la paix, la sécurité et les progrès grâce au partenariat et à la coopération entre les Nations, à visiter l'Iran et se joindre à nous pour construire un avenir plein d’espoir.

Mesdames et Messieurs,

Si nous pensions vraiment que notre décision collective il y a quatre ans et ici même dans cette assemblée générale par la création du WAVE - un monde contre la violence et l'extrémisme – nous pouvons transformer le discours par des actes, de l'unilatéralisme, de l'intimidation et de la guerre par la logique du dialogue, la synergie et la paix afin que la modération puisse devenir la voix dominante dans le monde entier.

Je vous remercie pour votre attention.


Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer