L’Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) et le rejet de la violence

L’Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) et le rejet de la violence

l’Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) ayant toujours insisté sur ce point en affirmant : « Nous dans la continuité de l’Islam, nous sommes continuellement opposés à la guerre. »

Au cours de ces dernières années un doigt accusateur a été pointé en direction de l’Islam et des islamistes dans le but de leur accoler l’étiquette d’agents de la violence et de les rendre responsables du terrorisme international. Et ceci alors même que l’esprit  de l’Islam s’oppose à la violence et émet plusieurs recommandations à son encontre, l’Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) ayant toujours insisté sur ce point en affirmant : « Nous dans la continuité de l’Islam, nous sommes continuellement opposés à la guerre. »

Il a également dit : « Nous désirons la paix et la tranquillité entre tous les pays. »

Et aussi : « Nous croyons en la paix humaine et divine, et ne voulons la guerre contre aucun pays islamique ou non-islamique. »

Il était totalement opposé à la violence et rejetait fermement la terreur et les actes terroristes. Il avait déclaré à ce sujet : « La logique (Al-Mantiq) en Islam considère le terrorisme comme une chose sans fondement et sans justification. L’Islam possède la science de la logique ; et soyez assurés que notre Nation est musulmane et que les musulmans ne sont pas des terroristes. »

Du point de vue de l’Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) le terrorisme était inhumain, irrationnel et stupide et c’était aussi selon lui l’absence de raison qui déclenchait l’engagement de certains dans ce genre d’action.

Comme nous le savons la pensée du Takfir des musulmans (Excommunication des musulmans) et les mouvements des groupes terroristes takfirites dans les pays islamiques, tous deux dorénavant soutenus par l’Amérique et par certains pays arabes et occidentaux, s’emploient à commettre des massacres et à souffler sur le feu de la discorde, et se sont ces sujets et ces problèmes qui à l’heure actuelle demeurent les plus importants et les plus sensibles au sein du monde de l’Islam.

Comme le met clairement en évidence le titre officiel "La République islamique d’Iran", le pouvoir en Iran est militaire et s’est formé en s’appuyant  sur la pensée islamique : « Notre mouvement est islamique… Avant d’appartenir à des régions spécifiques, c’est d’abord d’un bout à l’autre du monde le mouvement des déshérités. » (Imam Khomeini, Sayyid Ruhu Allah, année 1385 de l’Hégire solaire soit 2006 de l’ère chrétienne, Sahife-ye Emam : Compilation des Œuvres de l’Imam Khomeini (Que DIEU le bénisse) à Téhéran : Institut pour la Compilation et la publication des Œuvres de l'Imam Khomeini (Institut pour la promotion de l’impression et de la diffusion) Vol 11, p110).

D’autre part tous les courants takfirites depuis le début et jusqu’à nos jours, avec tous les titres et les toutes les étiquettes arabes et non-arabes qu’ils se sont attribués, ont tous une chose en commun : « Le recours en une idéologie d’apparence islamique, pour éliminer physiquement et avec violence les autres ». Exactement le contraire de ce qu’étaient la base et le fondement de la souveraineté dans la République islamique et de ce qu’avait clairement exprimé son regretté Fondateur en disant : « Nous qui voulons que l’Islam soit dans tous les endroits et que l’Islam soit exporté, nous qui ne disons pas que nous voulons l’exporter à la pointe de la lance ; nous nous voulons, en invitant, en invitant en tout endroit, exporter l’Islam. » Ibid, Vol 18, p157)

L’Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) a dit au sujet de la pensée takfirite : « Toute personne dont la parole est la parole de l’Islam et qui dit les deux attestations de foi (Shahadatayn) sait qu’il faut s’éloigner de la pensée takfirite, et elle prend ses distances. »

Son point vue était que les takfirites ont une compréhension incomplète du Tawhid (Le monothéisme pure), mais il ne considérait  pas cela comme une justification pour renter en guerre contre eux. Il possédait au contraire sur le sujet une vue bien détaillée basée sur l'anthropologie. Il insistait en priorité sur la paix et la coexistence pacifique, deux qualités constamment visibles dans sa vie personnelle. La Révolution islamique en Iran s’est édifiée sur cette même base et la conduite personnelle de l’Imam (Que DIEU sanctifie son noble secret) en fut le reflet conforme.

Send To Friend