Les résultats de la réalisation de la justice dans la société du point de vue de l’imam Khomeini (ra)

Les résultats de la réalisation de la justice dans la société du point de vue de l’imam Khomeini (ra)

L’islam, en tant que programme le plus complet d’orientation de l’homme, avec ses plans et programmes a fourni les réponses les plus complètes pour tous les aspects et angles de la vie de l’homme et ses besoins.

L’islam, en tant que programme le plus complet d’orientation de l’homme, avec ses plans et programmes a fourni les réponses les plus complètes pour tous les aspects et angles de la vie de l’homme et ses besoins. Les systèmes politiques, culturels, sociaux et économiques de l’islam ont leurs propres solutions qui peuvent être réalisées par les islamologues. Du vivant de l’imam Khomeini(ra), il a accordé une grande attention à la nécessité de reformer les principes économique et a beaucoup insisté sur l’effort pour le développement dans le domaine économique afin de fournir un champ pour mettre en œuvre d’autres enseignements religieux à travers l’acquisition de l’indépendance économique dans le cadre des lois et des règles divines islamiques.

L’imam Khomeini (ra) dans son testament exposant sa pensée économique a dit ceci : «l’islam n’est pas seulement en désaccord avec le capitalisme oppressif qui prive de ses droits les masses opprimées, mais il s’oppose aussi aux régimes comme le communisme et le marxisme-léninisme, qui s’opposent à la propriété privée. L’islam est un régime modéré, reconnaissant et respectant la propriété, et s’il est pratiqué correctement, les roues d’une économie saine se mettront en marche, et la justice sociale qui est la condition d’un régime sain se réalisera. » (Sahifeh Imam, vol. 21, P. 444)

Par conséquent, du point de vue de l’imam Khomeini (ra), l’économie islamique n’est ni capitalisme ni communisme.

Cependant, comme la question de la justice et de sa réalisation dans la société humaine fait partie des nécessités fondamentales de la vie sociale et que la quête de la justice est innée dans l’homme, et sans laquelle l’humanité humaine n’aura aucun sens, la justice jouit alors d’une place imminente dans la pensée et la vie de l’imam Khomeini (ra) de telle sorte qu’on peut considérer que son plus grand idéal et désir étaient la réalisation de la justice et la lutte contre l’injustice.

L’étude des points de vue et des pensées de l’imam Khomeini (ra) montre que la justice est le fondement et l’islam et son objectif et que le gouvernement est formé pour réaliser la justice.

La justice et le devoir des responsables :

L’imam Khomeini (ra) considère la réalisation de la justice comme un devoir inné, divin et humain que chaque membre de la société est responsable d’appliquer. Selon lui, cette responsabilité est plus élevée pour ceux qui sont en charge de la société. «Les imams et les juristes justes ont le devoir d’utiliser le système et les institutions gouvernementales pour appliquer les lois divines et établir un système islamique juste et de servir le peuple.» (La wilayat Faqih, P. 55)

L’établissement de la justice et l’épanouissement de l’humanité et de l’islam authentique :

La sécurité économique, politique et intellectuelle constitue la base du développement culturel de la société. D’un autre côté, quand la société est purifiée de tous les maux, les bénédictions arriveront de toutes parts aux êtres humains.

À cet égard, l’imam déclare :

«Établissez la justice islamique, avec la justice islamique, tout le monde sera libre, indépendant et vivra dans l’opulence.» (Sahifeh Imam, vol. 7, P. 115)

L’imam Khomeini (paix à son âme) considère également la réalisation de la révolution islamique et l’établissement de la République islamique comme la réalisation de la justice islamique.»

«Bien sûr, le but ultime de l’établissement d’un gouvernement de justice islamique est la justice islamique. Cependant, le sens même que cet individu et cette dynastie doivent partir est en soi un but.» (Sahifeh Imam, vol. 4, P. 512)

Il estimait que la réalisation de la révolution islamique était dans l’ombre de l’établissement du gouvernement islamique, et ce qu’il voulait dire par gouvernement islamique était le gouvernement de la justice. Un gouvernement dans lequel il n’y a aucun signe de trahison, de discrimination, d’injustice et d’oppression. Ceci est un fait humain et acceptable par toute personne raisonnable. Un tel gouvernement sera également populaire.   

«Nous qui disons le gouvernement islamique, qui disons le gouvernement de la justice, nous disons qu’un dirigeant ne doit pas trahir et puiser dans le trésor des musulmans. C’est quelque chose de concret, accepté et validé par toute société humaine.» (Sahifeh Imam, vol. 3, P. 509)

L’absence d’objectif de l’économie dans la vision de l’imam Khomeini (ra) et la nécessité d’une répartition équitable :

Selon lui, l’économie n’est pas le but ultime, mais un instrument pour atteindre les objectifs transcendants :

«Nous ne considérons l’économie que comme un instrument. Nous considérons plutôt la culture islamique, car elle nous a permis de nous séparer de l’influence de l’occident.» (Sahifeh Imam, vol. 8, P. 85-86)

«La base n’est pas l’économie, car l’orée de l’homme n’est pas l’économie. Le programme de l’islam est de permettre à l’homme de prospérer dans ce monde et dans l’au-delà.» (Sahifeh Imam, vol. 9, P. 457 et 458)

L’imam Khomeini (ra) a également prêté attention à la question de l’égalité et du respect des droits des individus. Il estimait que la répartition équitable améliora la vie de tous les habitants du pays. Par exemple,

«Le dirigeant musulman n’a pas le droit d’accorder plus d’attention à un domaine et moins à un autre. Il n’a pas le droit de développer une région et de laisser l’autre.» (sahifeh Imam, vol. 11, P. 292)

En conclusion, du point de vue de l’imam Khomeini (ra) l’établissement de la justice apporte toutes les bénédictions et faveurs pour la personne et la société juste. Une telle société est sûre et sécurisée et ses habitants seront sûrs d’eux.

«Le Messager de Dieu, qui était dans la dévotion pendant des années, a établi un gouvernement politique pour établir la justice quand il en a eu l’occasion.» (Sahifeh Imam, vol. 20, P. 116)

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer