L’imam Khomeini, la justice mondiale et les relations internationales

L’imam Khomeini, la justice mondiale et les relations internationales

L’objectif le plus important des prophètes de Dieu et l’un des objectifs de l’islam a été d’établir la justice et la paix dans le monde. Dans le présent article, nous avons tenté d’étudier et d’examiner le point de vue de l’imam Khomeini concernant la justice mondiale.

 L’imam Khomeini, la justice mondiale et les relations internationales

Le point de vue de l’imam khomeini (ra) concernant les relations internationales repose sur deux points, dont, l’un concerne la prise de conscience du passé et l’autre le fait d’avoir la volonté et le courage de changer le système politique mondiale. (Tahaei, 1388, P. 90-91)

L’étude des points de vue de l’imam (ra) concernant les relations internationales est considérée comme l’une des questions importantes de sa pensée politique. Pour connaître les points de vue et les positions de l’imam Khomeini dans le domaine international, il faut connaître ses principes religieux et jurisprudentiels. (Centre d’étude stratégique, 1389) les fondements et principes doctrinaux et jurisprudentiels qui forment les orientations et les positions de l’imam Khomeini dans le domaine des relations internationales et la politique étrangère peuvent se résumer comme suit :

1)    La nécessité d’effectuer des changements sur la scène mondiale afin d’instaurer la justice mondiale,

2)    Le rejet de la domination des étrangers ou insister sur la règle qui ne permet aucune domination des infidèles sur les musulmans dans aucun domaine, y compris politique, social, culturel, économique et militaire (principe du rejet ou du refus de la moustache),

3)    Le principe du rejet de l’injustice et le fait d’accepter de subir l’injustice,

4)    Préserver l’indépendance du pays et prévenir la dépendance (le principe, ni l’occident, ni l’orient),

5)    Préserver l’intégrité territoriale du pays,

6)    Le principe d’entretenir les relations fondées sur le respect mutuel et la non-ingérence,

7)    Le principe du respect du pacte et de l’adhésion aux traités dans les relations internationales,

8)    Le renforcement des relations avec les musulmans et la défense de l’unité des musulmans,

9)    Le principe de l’invitation ou du transfert des valeurs de la révolution,

10)  La défense des opprimés et des défavorisés,

Du point de vue de l’islam et selon la pensée de l’imam Khomeini, la paix est précieuse et a la valeur quand les droits des musulmans et des défavorisés sont respectés, puisque c’est ainsi que le résultat de l’instauration de la paix, c’est-à-dire le confort et l’éducation des êtres humains s’obtient. La paix sans la justice n’est que captivité et humiliation. Du point de vue de l’imam Khomeini, il est exagéré de parler de paix durable dans un monde sans la justice mondiale. L’imam Khomeini avait conditionné le maintien du système international dominant et l’instauration des relations justes avec les autres à l’établissement de la justice dans les relations mondiales. Se référant aux changements produits au sein des relations internationales à travers la révolution islamique et la guerre qui en a résulté, a déclaré : « Nous espérons que l’équilibre du monde ne sera pas compromis, car nous n’avons aucun penchant ni pour l’ouest ni pour l’orient. Nous entretenons des relations équitables avec tout le monde et traitons tout le monde équitablement, à condition qu’ils soient justes envers nous et respectent la justice. » (Sahifeh Imam Khomeini, Isfand 1379, vol. 5, P. 417)

Du point de vue de l’imam Khomeini (ra), les fondements idéologiques sous la forme du marxisme, de la laïcité, du libéralisme et du nationalisme ne croient pas en la justice ou s’ils prétendent même comme le marxisme soutenir la justice, ils ne comprennent pas correctement son sens et appliquent indirectement les mêmes politiques que les capitalistes, qui s’incarnent aujourd’hui sous la forme du néolibéralisme disciplinaire (selon Gramsci). Pendant que du côté des anti-hégémoniques, cela a émergé sous la forme de la religiosité, de l’islamisme, de la théologie qui libère ainsi que sous la forme de la démocratie fondée sur la spiritualité, la morale et la justice.

Selon l’imam Khomeini (ra), la cristallisation de l’union islamique entre les pays et les sociétés musulmans peut conduire à l’unité contre les superpuissances, à perturber les relations injustes existantes, et par conséquent, établir une justice mondiale. (ibid, P. 444)

L’imam Khomeini a remis sérieusement en cause le système hégémonique, débris du traité de Westphalie et a provoqué le réveil islamique et une prise de conscience des nations dominées dans des pays colonisés. (Mohammadi, 1387, P. 37)

L’imam Khomeini (ra) estime que les colonialistes dans le monde, de manière coordonnée et par le biais de leurs agents politiques qui ont été imposées sur les peuples de différents pays, ont établi un système économique et politique oppressif, et selon Antonio Gramsci, un marxiste italien, ils ont formé un camp (dont le centre de gravité aujourd’hui, ce sont les pays du G8) qui a divisé les peuples du monde en deux groupes, les oppresseurs et les opprimés. (L’imam Khomeini, Bita, P. 42-43)

Selon l’imam Khomeini (ra), la révolution islamique, a non seulement conduit à la victoire du peuple iranien sur le régime impérial, mais a également initié un mouvement mondial pour briser les systèmes tyranniques et oppressifs du monde en s’appuyant sur le réveil et le soulèvement des peuples opprimés et défavorisés. (Mohammadi, 1387, l’antécédent, P. 50)

Dans la vision de l’imam Khomeini, pendant que dans le camp des injustes, les principaux acteurs luttent pour préserver le système oppressif de Westphalie et ses règles du jeu, le camp des anti-hégémoniques surtout avec la victoire de la révolution islamique et le nouveau souffle d’espoir, cherchent à briser ce système de plusieurs centaines d’années et à fixer de nouveaux objectifs, tracer de nouveaux programmes et fixer de nouvelles règles pour le monde. (Mohammadi, 1387, l’antécédent, P. 51-52)

Dans sa vision, l’instauration de la paix mondiale durable exige l’instauration d’une justice mondiale et l’instauration ou l’établissement de la justice mondiale est la condition préalable pour la paix mondiale. Puis que les Occidentaux ne sont absolument pas disposés à renoncer à leurs intérêts pour la justice, alors la confrontation avec eux afin de parvenir à une paix mondiale durable sera inévitable.     

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer