La question de la Palestine du point de vue de l’imam Khomeini (paix à son âme),

La question de la Palestine du point de vue de l’imam Khomeini (paix à son âme),

Quelle était la raison de la désignation de la journée internationale d’Al-Qods ?

L’une des principales questions qui étaient d’une importance particulière dans le soulèvement de l’imam Khomeini (paix à son âme) était la question de la Palestine. Dès le début du mouvement, l’imam Khomeini s’était penché en particulier sur le problème de la Palestine. L’imam Khomeini avait abordé la question de la Palestine dans son discours de l’année 1342 (1963-1964), discours qui avait conduit à son arrestation et au soulèvement du 15 Khradad (05 juin). Il avait dit : «Aujourd’hui, j’ai été informé que certains prédicateurs ont été arrêtés et conduitsaux services de sécurité où il leur a été demandé de ne plus se mêler de trois sujets, qu’ils peuvent se mêler de tout sauf de ces trois sujets. L’un de ces sujets est qu’ils ne doivent pas s’occuper de shah et ne doivent pas parler de lui, l’autre, est qu’ils ne doivent pas parler d’Israël et enfin le troisième est qu’ils ne doivent pas dire que la religion est en danger.» (Sahifeh Imam, vol. 18, P. 145)

On peut dire que l’une des questions majeures qui ont provoqué la confrontation entre shah et l’imam Khomeini (paix à son âme) était cette question de la Palestine.En fait, l’imam s’était opposé ouvertement à la coopération entre shah et l’Israël. Il avait dit : «l’une des raisons pour lesquelles nous nous sommes opposés à shah est son soutien à l’Israël. J’ai toujours dit que le shah coopère et travaille avec l’Israël depuis que l’Israël a vu le jour. Et lorsque la guerre entre les musulmans et l’Israël a atteint son apogéele shah a continué à voler le pétrole des musulmans pour le donner à l’Israël, c’est l’une des raisons de mon opposition au shah.» (ibid, vol. 03, p. 02)

En outre, l’imam Khomeini (paix à son âme) considérait l’unité entre les pays musulmans comme l’un des moyens de lutter contre le régime envahisseur de la Palestine. Il estimait que si les pays musulmans riches en pétrole résistaient face à l’Israël et évitaient de vendre du pétrole aux pays qui soutiennent l’Israël, cela allait affaiblir l’Israël.

En fait, pour l’imam Khomeini, aider l’Israël que ce soit en lui vendant du pétrole ou que ce soit en lui vendant les armes et autres était illégal et contraire aux prescriptions islamiques. (ibid, vol. 9, p. 274)

En véritél’imam Khomeyni estimait que les gouvernements des pays musulmans étaient le principal problème des musulmans. Il croyait que les pays musulmans avaient provoqué de nombreux problèmes aux musulmans à travers leur obéissance aveugle aux superpuissances et aux gouvernements injustes. Il avait dit : «les nations doivent éloigner leur destin de celui de leur gouvernement et doivent faire à leur gouvernement ce que la nation iranienne a fait à son gouvernement, afin de régler le problème.» L’imam Khomeini à maintes reprises avait présenté l’objectif principal du régime envahisseur de la Palestine qui est la création d’un grand Israël et la destruction complète de la Palestine. Il avait dit : «le grand Israël signifie du Nil jusqu’à l’Euphrate, c’est-à-dire toute la région habitée par les Arabes.»

Bien sûr, dans ses discours, l’imam Khomeini avait toujours fait la différence entre le peuple juif et les sionistes. Il avait dit : «les juifs sont différents des sionistes. Le compte des juifs est différent de celui des sionistes. Nous avons un problème avec les sionistes et non avec les juifs. Notre problème avec eux est qu’ils font des choses au nom des juifs que même les juifs détestent et condamnent.»

Enfinl’imam Khomeini (paix à son âme) avait réaffirmé que le principal problème était l’impuissance et la faiblesse des gouvernements musulmans face aux sionistes. Il avait dit : «Le fait que tous les états musulmans savent bien quel est le problème, que les étrangers participent à la dispersion des musulmans, que la division affaiblit et détruit l’islam et les gouvernements musulmans et qu’ils peuvent facilement venir à bout d’Israël s’ils unissaient, mais malheureusement ne font rien et font preuve de faiblesse, me laisse perplexe.»

C’est pourquoi l’imam Khomeini demande aux nations musulmanes de ne pas s’attendre que leurs gouvernements fassent quelque chose. Il demande aux musulmans de se soulever afin de forcer leurs gouvernements à s’opposer à l’Israël. Il dit : «Je demande à l’ensemble des musulmans du monde et aux gouvernements islamiques de s’unir pour stopper cet envahisseur ainsi que ses partisans. J’invite tous les musulmans du monde à choisir le dernier vendredi du mois de ramadan comme journée d’Al-Qods (journée de la Palestine) et y témoigner à travers des cérémonies dans le monde leur solidarité en faveur des droits légitimes des musulmans.» (Sahifeh Imam Khomeini, vol. 9, p. 267)

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer