L’imam Khomeini en France

Quel était le nombre de gardes du corps de l’imam Khomeini en France ?

L’imam Khomeini en France était protégé comme le président de la République française.

L’imam Khomeini a émigré en France en octobre 1978, alors que les pays voisins à l’Iran lui ont refusé l’asile. Abofazl Tavakoli dans le livre «la visite à Neauphle-le-Château», parle ainsi du souvenir intéressant qu’il a de l’équipe de sécurité que la police française avait mise à la disposition de l’imam :

« Quatre cents gendarmes étaient chargés de la sécurité de l’imam Khomeini (paix à son âme) vingt-quatre heure sur vingt-quatre. Sans exagérer, le chef du centre de sécurité de Paris passait 18 à 20 heures par jour sur les lieux et supervisait lui-même l’opération. Quand l’imam sortait, les gendarmes fermaient les rues, un privilège que seul le président français en avait droit. Mais on faisait cela dans le cas de l’imam. Les quatre cents gendarmes faisait leur travail en trois tours. Parfois, la nuit, vu que l’administration des lieux était entre nos mains, les gendarmes venaient puis nous disaient : « nous avons appris des choses et nous voulions encercler la maison de l’imam afin de le protéger. Conformément à notre devoir, nous nous rendions chez l’imam et l’exposions aussi la situation et il nous répondait : “C’est à vous de voir !”, et nous leur donnions également la permission de former un dispositif de sécurité autour de la résidence de l’imam de la nuit au matin. De ce côté, les Français avaient fait un excellent travail. »    

Extrait du livre, la rencontre avec l’imam à Neauphle- le-château, Abofazl Tavakoli.

 

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer