Première expérience du ramadan pour une nouvelle musulmane américaine

Première expérience du ramadan pour une nouvelle musulmane américaine

Cette nouvelle convertie américaine a déclaré que l’épidémie et le confinement l'ont amenée à prier avec sa famille, à l’occasion de la fête divine du ramadan et après sa conversion à l'islam.

Les rassemblements de croyants dans les mosquées pendant le mois de Ramadan, sont plus importants que jamais. Cependant, le déclenchement de l’épidémie a empêché les rassemblements du Ramadan dans de nombreux pays islamiques et dans les pays à minorité musulmane.
 
Mary Catherine Ford est une nouvelle musulmane américaine qui partage son expérience du premier mois de Ramadan dans une note publiée dans le Washington Post :
« Avec la fermeture des mosquées, l'interdiction des rassemblements et la fermeture des lieux saints de La Mecque et de Médine, près de 2 milliards de musulmans célèbrent le mois sacré du Ramadan dans le confinement et moi, je vis le Ramadan à New York, centre de l'épidémie de Coronavirus aux États-Unis. 
 
Cette année, je jeûne, je prie et je célèbre le mois sacré du Ramadan avec ma famille musulmane. Pendant toutes ces années, le Ramadan était la seule période de l'année où je devais rester loin de mes amis, à la maison. Avec la propagation de l’épidémie, notre quartier qui était un des quartiers les plus animés, est devenu désert. 
 
Le nombre des cas de Coronavirus dans le quartier de Queens, a dépassé les 51 000 et le confinement est obligatoire. À l'intérieur de notre appartement, ma famille essaye de garder un rythme de vie normal. Mais avec le chômage de mon époux, l’enseignement à distance de mes deux adolescents et moi qui cherche toujours un coin confortable pour écrire, cela n’est pas facile. 
 
Maintenant que je me suis convertie à l'islam, j'ai un programme de prières. Nous prions cinq fois par jour avec mon mari et mes deux fils, dans le salon. Avec chaque prière, mon anxiété disparaît et la paix revient. Mon chemin vers l'islam a été long. J’étais heureuse d'avoir épousé un musulman croyant et d'élever nos enfants dans une nouvelle religion. Je me suis convertie à l'islam l'année dernière. 
 
L'été dernier, nous sommes allés rendre visite à la famille de mon mari en Afrique du Nord, quand j'ai entendu l'appel à la prière, j'ai immédiatement réalisé que cet appel n'était pas destiné à un groupe spécifique. L'islam était entré dans mon cœur. Dans mon appartement, je plante des fleurs et des plantes, car je dois voir la vie prendre racine et s'épanouir. 
 
Je veux prouver que je peux protéger quelque chose de fragile, car je me protège maintenant et je protège ma famille. Lorsque je plante de minuscules graines dans un pot, je me sens connectée à la vie, peu importe à quel point elle change et évolue. Je me détends avec les prières en famille. Ma foi est comme une graine cette année où je rejoins d'autres musulmans en ce mois sacré et mois du service de Dieu. 
 
Nous jeûnons tous les jours et au coucher du soleil, nous nous réunissons comme d'autres familles musulmanes, pour prier et rompre notre jeûne. Dans cette nouvelle vie, je vais chercher la paix dans la prière avec ma famille et si Dieu le veut, je passerai le premier mois de Ramadan et sortirai saine et sauve de cette épidémie ».

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer