Pourquoi l’Ayatollah Khomeini ne permettait-il pas aux séminaristes de faire le suivisme ?

Pourquoi l’Ayatollah Khomeini ne permettait-il pas aux séminaristes de faire le suivisme ?

Quelle était l’histoire de l’interdiction du suivisme aux séminaristes par l’Imam Khomeini ?

Le professeur Gholamhossein Ebrahimi Dinani mentionne dans ses mémoires la rigueur de l’Ayatollah Khomeini envers les étudiants concernant les études religieuses. 

Il dit :  

« Lors d’une cérémonie, l’Imam Khomeini s’adressant aux séminaristes a déclaré ainsi : « vous savez que dans les livres de jurisprudence, l’individu est soit sujet de la loi (pubère) soit mujtahid soit suiveur soit avisé et prudent, ceci est la fatwa de tous les hauts juristes (Marajeh). S’il est Mujtahid, alors pas de problème. Mais, s’il ne l’est pas, alors il doit soit pratiquer le suivisme soit choisir la voie de la prudence. »

À la suite, il a souligné quelque chose d’important et avait dit : 

« C’est le public et les personnes ordinaires qui doivent, soit pratiquer le suivisme ou soit opter pour la prudence, mais les séminaristes qui ont traversé les différentes étapes de l’éducation et ont entamé l’étape de la jurisprudence et des principes de la jurisprudence, n’ont pas le droit de pratiquer le suivisme. »

 

Il dit qu’ils n’ont pas le droit en ce sens qu’un séminariste ne doit pas être paresseux en se disant simplement que j’opte pour le suivisme, non,, selon l’Imam Khomeini, celui qui entame l’étape de l’ijtihad, bien qu’il n’ait pas encore obtenu ce grade, n’a pas le droit d’être tempérant et de se dire, je vais pratiquer le suivisme. Cet individu doit étudier du matin au soir et s’efforcer à déduire et à découvrir lui-même les lois de Dieu. Si à propos d’une question quelconque, il n’arrive pas à déduire ou à découvrir la loi se rapportant à cette question, alors à ce moment il pourra pratiquer le suivisme. Cependant, il ne peut pas opter pour le suivisme sans avoir tout donné et sans avoir fourni tous ses efforts. Car, cela lui ferme la voie de l’effort. Donc, il doit lire, examiner et explorer jusqu’à la dernière étape. 

Extrait du livre, L’Imam Khomeini (paix à son âme) du point de vue des chercheurs, p. 42-43, Publié par l’Institut pour la Compilation et la Publication des Oeuvres de l’Imam Khomeini (paix à son âme), première édition, 1385, rapporté parGoulam Ibrahimi Dinani.     

 

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer