L'Iran sur la liste noire du GAFI à «motivation politique»

L'Iran sur la liste noire du GAFI à «motivation politique»

L'Iran a déclaré que la décision du Groupe d'action financière (GAFI) de placer le pays sur sa liste noire était une décision politique, soulignant que la République islamique ne peut jamais être accusée de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.

«Malheureusement, cela fait également partie de la politisation des mécanismes internationaux [menée] par les États-Unis, l'Arabie saoudite et le régime sioniste (Israël). Compte tenu de leur influence sur ces mécanismes, ils tentent de les politiser », a déclaré vendredi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Seyed Abbas Moussavi.

«L'Arabie saoudite, en tant que banque centrale du terrorisme et le régime sioniste en tant qu'Etat terroriste, fournit le plus de soutien aux groupes et organisations terroristes du monde entier», a-t-il ajouté.

«Cependant, ils ont mis sur la liste noire l'Iran qui a le plus haut niveau de coopération et de transparence dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement des terroristes», a-t-il ajouté.

Moussavi a souligné que l'Iran appliquait toutes les lois et réglementations relatives au blanchiment d'argent et au financement du terrorisme depuis plus de deux ans, déclarant: «Les mécanismes internationaux ont des avantages et des inconvénients et placer l'Iran sur la liste noire du GAFI (FATF en anglais) est venu malgré tous les efforts que nous avons faits à l'intérieur du pays et toutes les réglementations que nous avons essayé d'observer.»

Le porte-parole iranien a fait ces remarques en réaction à la décision du chien de garde mondial de l'argent sale de placer l'Iran sur sa liste noire après que Téhéran a refusé d'adopter pleinement ses dispositions.

«Étant donné que l’Iran n’a pas promulgué les conventions de Palerme et du financement du terrorisme conformément aux normes du GAFI, le GAFI lève complètement la suspension des contre-mesures et appelle ses membres et exhorte toutes les juridictions à appliquer des contre-mesures efficaces », ont déclaré vendredi les 39 membres du groupe.

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer