Les élections iraniennes dans les médias internationaux

Les élections iraniennes dans les médias internationaux

La présence du Guide suprême de la révolution, de hauts fonctionnaires et de la population aux premières heures des élections de l'Assemblée consultative islamique et du cinquième mandat de l'Assemblée des experts, ont eu un impact sur les médias étrangers, en particulier les médias arabes.

Plus de 7000 candidats se présentaient le 21 février 2020, pour les 290 sièges du parlement iranien.

es réseaux Al Jazeera et Reuters ont diffusé des images en direct, de la présence du Guide suprême au Hussainiyeh « Imam Khomeiny ».


Le site d'information libanais al- Mayadeen a déclaré que l'Ayatollah Ali Khamenei avait voté aux premières heures, considérait ces élections comme une fête nationale, et avait invité tout le monde à voter.


L'agence de presse Al-Mayadeen a également cité son correspondant à Téhéran disant que les 55000 bureaux de vote avaient été témoins de la présence généralisée de la population dans les diverses provinces d'Iran.


L'agence de presse irakienne « Al-Forat News » a également couvert la présence du guide suprême aux premières heures des élections, qui a insisté sur le fait que les élections étaient un "droit de la nation".
La chaine Al Manar a également cité la participation de l’imam Khamenei qui a déclaré que la participation aux élections était un devoir religieux.


Le site d'information Al-Arabi al-Jadid a annoncé le Guide suprême de la révolution islamique d'Iran et le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, avaient voté aux premières heures.


Le site d'information libanais Al-Ahad a annoncé que l'Ayatollah Ali Khamenei avait déposé son bulletin de vote aux premières heures de l'élection, et avait déclaré que les élections garantissaient l'intérêt national et que toute personne soucieuse des intérêts de la nation devait participer aux élections.


Le site internet irakien Al-Sumaria News a annoncé que les Iraniens élisaient les nouveaux membres du parlement ce vendredi, et que l'Ayatollah Ali Khamenei, Guide de la République islamique d'Iran, avait déclaré qu’il s’agissait d’une fête nationale en Iran.


L’agence de presse libanaise Al-Nashra a publié une photo du guide suprême mettant son bulletin dans l'urne, et a écrit que le guide suprême de la révolution islamique d'Iran avait appelé le peuple à être présent aux urnes tôt dans la journée et à voter.


CNN a écrit que les Iraniens participaient aux élections législatives dans un contexte de tensions entre l'Iran et les États-Unis, et de nombreux problèmes intérieurs, et a écrit qu'il était peu probable qu'elles contribuent à une amélioration des tensions entre Téhéran et Washington.


« Les experts estiment que la question de la réduction des tensions entre l'Iran et les États-Unis est dans le camp américain et que peut-être, après les élections présidentielles américaines, les Usa devront repenser leur politique à l'égard de l'Iran », a écrit la CNN.


L'agence de presse Reuters a déclaré que selon le leader iranien, une participation massive aux élections était un message à Washington et montrait que l'Iran n'avait pas plié après les sanctions et l'assassinat du Général Soleimani.


L’Ayatollah Ali Khamenei, dans ses propos diffusés en direct à la télévision iranienne, a déclaré que les Iraniens se rendaient aux urnes ce matin, pour voter pour un nouveau parlement et protéger les intérêts nationaux de l'Iran.


Arab News 21 a également publié une image de l’Hodjat-ol-islam Hassan Rouhani, le président iranien, qui déposait son bulletin dans l'urne.


Le site Web du quotidien américain « The Wall Street Journal » a également déclaré dans un rapport sur l’importance des élections en Iran, que le Majlis adoptait des lois et le budget, et pouvait agir comme un poids contre le président en destituant les ministres et en rejetant les projets de loi du gouvernement.


Le New York Times, important média américain, a écrit au sujet des élections iraniennes, que le futur parlement iranien devra adopter une position ferme contre les États-Unis et qu’il est peu probable qu'il soutienne un nouvel accord sur le nucléaire ou mette fin aux demandes des États-Unis qui exigent de l’Iran qu’il abandonne ses alliés dans la région. Les analystes s'attendent à ce que l'Iran renforce ses liens avec le Hezbollah au Liban, et d'autres groupes de résistance en Irak et en Syrie.


La chaîne satellitaire du Qatar, Al Jazeera, a également annoncé les 11èmes élections parlementaires en Iran, et déclaré que l'Ayatollah Ali Khamenei avait été le premier à voter au cours des trois dernières décennies, et avait exigé une participation électorale généralisée. Le rapport indique que la constitution reconnaît la présence de représentants des minorités religieuses au parlement, avec cinq sièges pour les chrétiens, les juifs et les zoroastriens.


Le site d’information « Russia Al Yaoum » a annoncé que les Iraniens votaient dans 55000 bureaux de vote, pour élire leurs 290 représentants parmi 7148 candidats.


L'agence de presse russe « Sputnik » a également cité la déclaration du guide suprême selon laquelle les élections garantissaient les intérêts nationaux de l'Iran.

IQNA

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer