Corps des Gardiens de la révolution

Quel est le devoir de la population vis-à-vis du Corps des Gardiens de la révolution, selon l’Imam Khomeiny (paix à son âme) ?

Devoir de la population vis-à-vis du Corps des Gardiens de la révolution

Dès le début de la victoire de la révolution islamique, des groupes de sécurités et militaires, chargés de protéger la révolution, ont vu le jour, et  le champ approprié se procure pour l’existence du Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI). À cet égard, la nation, qui était impliquée elle-même dans la victoire et la préservation de la révolution, a mis sur pied le Corps des Gardiens de la révolution à la fin de l’année 1979, grâce à l’orientation de l’Imam Khomeiny (paix à son âme).  

Le Corps des Gardiens de la révolution a été créé dans un contexte où la révolution islamique était confrontée à divers types de conspirations tramées par des petits groupes internes orientés par des grandes puissances orientales et occidentales. Pour cette raison, il était impératif de faire front et de lutter sérieusement contre ces conspirations. Cette lourde tâche a été attribuée au Corps des Gardiens de la révolution qui, selon les besoins, opérait dans les domaines sécuritaires et militaires -qui leur avaient été mentionnés dans les ordonnances de l’Imam Khomeiny- et il a joué un rôle capital et majeur.

Cette célèbre phrase de l’Imam Khomeiny, où il a dit « Si ce n’était pas pour le CGRI, le pays n’existerait plus », ne visait pas à complimenter ou à gonfler le moral du personnel du CGRI, mais plutôt une façon de leur rappeler leur mission. Ses propos ont dressé le rôle du CGRI dans la sécurité du passé, du présent et du futur. Ses déclarations répétées sur la permanence et le renforcement du CGRI indiquent sa foi et la confiance qu’il accordait à cette institution révolutionnaire. L’Imam Khomeiny en plusieurs occasions et dans divers de ses discours, a mentionné le rôle et les missions du CGRI et a porté l’accent sur son statut et son importance. Une partie de ces discours concerne le rapport entre le CGRI et la population et leurs devoirs bilatéraux.

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer