Poésie de l'Imam Khomeiny

Ma sentence, Les poèmes de l'Imam Khomeiny

Ma sentence, Les poèmes de l'Imam Khomeiny
Poésie de l'Imam Khomeiny

Ma sentence

 

Le seuil de ta Rue est ma résidence, je jure sur ta vie

Dans la taverne, la courbe de ta chevelure est mon demeure à moi

 

Les connaissants de ton visage sont des tyrans ou des ignorants

Moi, j’aspire à cette tyrannie et à cette ignorance 

 

Quiconque est épris de ton visage, il te cherche avec envie

On m’a prescrit de te soumettre au seuil de ta Rue

 

Le monde entier est épris de Toi, et l’ermite et le savant ou l’ignorant

Le fond de mon cœur n’est pas seul à avoir abrité ton Amour

 

Dévoile-toi, montre ta face, jette un coup d’œil sur moi

Considère la douleur de mon cœur amoureux

 

La mosquée, le couvent, le temple d’idoles et celui des Zoroastriens

Où que tu ailles, j’y passerai pour rendre hommage à Toi

 

On est dissimulé derrière le voile, derrière ce voile, derrière ce voile

Mon mystère à moi, ce n’est que ce voile


Poésie de l'Imam Khomeiny



Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer