Les trahisons de l’histoire.

Les trahisons de l’histoire.

La capitulation dans de divers pays et la résistance face aux puissances despotes.

Tout au long de l’histoire, la capitulation était imposée sous l’ombre de trois objectifs : Le premier était d’imposer des traités commerciaux inégaux, le deuxième était de créer des fissures dans la société afin de créer une société inégale et la troisième était l’immunité des forces militaires des pays coloniaux dans les pays occupés. En lançant un regard sur l’histoire, nous remarquons que la capitulation a toujours été imposée par des pays forts aux pays faibles.

Les anglais, à l’époque de leur domination sur l’Amérique du nord, ont imposé la capitulation aux aborigènes de ces régions.

La Chine est l’un des pays qui a expérimenté la capitulation pendant son histoire coloniale. En 1843, les anglais ont imposé la capitulation sur la Chine. Alors que les citoyens chinois en Angleterre ne jouissaient pas de ce droit. 

Le Japon fut le premier pays qui a mis fin à la capitulation en l’an 1899. La Grèce également en 1914 a mis fin à ce traité. La France aussi à l’époque de la colonisation du Maroc avait imposé la capitulation afin d’inclure ses marchants dans les exonérations commerciales et acquérir également le droit de jugement consulaire au Maroc.

Finalement, le Maroc en l’an 1920 a annulé ce droit. La Thaïlande aussi était sous la domination de la capitulation pendant sa colonisation et elle a mis fin à cela en l’an 1927. Aujourd’hui, la majorité des pays, y compris l’Iran, conformément au principe de la "territorialité des lois", considèrent que tous les ressortissants étrangers sur son territoire, à l’exception des cas particuliers et des représentants politiques, sont soumis aux lois du lieu de résidence afin de défendre par cette voie la souveraineté du pays.

Le droit de jugement consulaire dans l’histoire de la colonisation était l’un des instruments de l’humiliation que les puissances européennes imposaient sur les pays du tiers monde. Bien que les grandes puissances aient reconnu officiellement le droit à l’indépendance des nations, leurs autonomies et l’égalité entre les nations comme un droit fondamental, violent cependant ce droit dans les relations avec les pays du tiers monde surtout à travers la capitulation.              

            

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer