La fondation islamique pour la prédication

La fondation islamique pour la prédication

La prédication jouit d’un statut sublime et spécial dans islam. L’Imam (paix à son âme) la considère comme l’un des principes majeurs de l’Islam. Après la victoire de la révolution islamique, le 22 juin 1981, par la demande de l’Imam (paix à son âme), le conseil supérieur islamique pour la prédication voyait le jour en tant qu’une institution cohérente, indépendante et rattachée à la Velayat-e Faqih afin de s’occuper des activités de la prédication.

 Les attributions fondamentales de la fondation islamique pour la prédication :

Les attributions de cette fondation sont au nombre de 21 et elles se résument comme suit :

1.       L’élaboration d’une politique fiable, la planification, l’orientation, l’organisation, le soutien et le suivi de la prédication religieux populaire.

2.       La préparation pour promouvoir les forces fidèles et la naissance des formations nécessaires ; la planification coordinatrice afin de consolider ; l’orientation constante des associations islamiques et des populations homogènes et l’observation de leurs activités afin de promouvoir la qualité de la présence des Forces du Hezbollah (parti de Dieu) dans les scènes socio-culturelle. 

3.       Des efforts dans la restauration et la propagation de la science, la culture et l’histoire de la secte chiite tout en utilisation toutes les moyens possibles et tout en insistant sur l’union de toutes les sectes islamiques et tout en collaborant avec les hauts-juristes et les entités conjoints.

4.       La recherche au sujet des prédications malveillantes ainsi qu’au sujet de l’invasion culturelle des ennemis ; l’identification et l’analyse des combines propagandistes contre l’islam et la révolution islamique, avec la coopération des autres mécanismes conjointes et la présentation d’une politique nécessaire afin de les neutraliser et éclaircir les opinions publiques.

5.       Effectuer des études stratégiques ainsi que des recherches sérieuses dans le domaine des besoins culturels des différentes classes sociales, en particulier celle des jeunes ; l’élaboration des programmes et des nouvelles méthodes de prédication puis la réparation et la restauration des méthodes traditionnelle de la prédication islamique.

6.       La compilation et la publication des livres ainsi que les formalités adéquates et nécessaires afin de présenter la culture et la civilisation islamique et expliquer les différentes positions de la révolution islamique ; effectuer des recherches nécessaires en particulier dans le domaine du système éducatif, des théories politiques, de l’économie, de la culture du gouvernement islamique ; et enfin soutenir les chercheurs engagés.

7.       Fournir des efforts afin d’orienter les opinions publiques tout en utilisant les médias publiques et les activités médiatiques directes en cas de nécessité.

8.       Identifier et présenter les échantillons des œuvres culturelles, artistiques des personnes et des réseaux de prédication, - les gens de la société islamique, la préparation, la fourniture des produits et les échantillons des œuvres culturelles – artistique afin de présenter les modèles appropriés des artistes engagés et révolutionnaires puis les soutenir. 

9.       La planification, la préparation et la réalisation des actions nécessaires afin que les personnalités influentes comme les savants religieux, les universitaires, les enseignants et les artistes deviennent plus actifs que possible pour un développement islamo-culturel et une confrontation avec les œuvres étrangères indésirables.

10.   La planification, la surveillance et la coordination dans la célébration dans le meilleur des cas des cérémonies et des rituels révolutionnaires et religieuses dans le pays et à l’extérieur du pays avec la participation de toutes les institutions publiques et gouvernementales.

11.   La collaboration avec les ministères et les institutions gouvernementales rattachées au gouvernement et aux institutions révolutionnaires afin d’approfondir et d’élargir la culture et les sciences islamiques au sein des institutions gouvernementales et révolutionnaires.

12.   La fondation et la direction des institutions d’éducations et universitaires afin de former des prédicateurs efficaces, des artistes engagés et des moniteurs religieux.

13.     Fonder les centres d’information spéciaux, promoteurs et religieux.

14.   L’Organisation et l’envoi des prédicateurs à travers le pays, surtout dans les zones défavorisées avec la coopération des savants et de la population.

15.   L’organisation et l’envoi des prédicateurs et des moniteurs religieux à travers le monde avec la collaboration des juristes conjoints.

16.   L’orientation et le soutien des associations islamiques et les formations islamiques des étrangers et leur suivi.

17.   La planification culturelle et propagandiste hors du pays concernant les iraniens et ceux qui apprécient la culture perse et tout en insistant sur les services mutuels entre l’Iran et l’islam ainsi que la coopération et la coordination des juristes conjoints.

18.   L’organisation des conférences, des festivals et des expositions internationales dans le pays et hors du pays pour un approfondissement et un développement de la science islamique et préparer le domaine de l’entreprise des artistes et des réseaux de prédications. – les gens dans les conférences, les expositions et les festivals culturels -.

19.   Réaliser une coopération culturelle, - propagandiste avec les centres islamiques et culturels à l’intérieur du pays et les centres culturels et islamiques hors du pays tout en se conformant avec les objectifs de la fondation afin de garantir les relations entre les gens et les centres islamo-culturels. – les gens à l’intérieur du pays avec les autres nations et la création des domaines culturels pour la conciliation de leurs cœurs avec la coordination des autres juristes conjoints.

20.   Superviser la traduction des textes religieux et déterminer les critères et les règlements concernant la préparation, la traduction et la publication de ces textes pour un usage hors du pays.

21.   Superviser la publication et l’édition du Saint Coran et la réalisation des activités coraniques à travers la formation des moniteurs, la compilation des brochures éducatifs et la coopération avec les ministères conjoints afin de développer l’enseignement et la connaissance du Saint Coran.           

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer