Le fils de l’Imam Khomeini dans les prisons du régime tyranique

Le fils de l’Imam Khomeini dans les prisons du régime tyranique

Comme la SAVAK l'avait prévu, après son retour en Iran, Monsieur Haj Ahmad visait à « faire quelques missions en Iran », et vers l’an 1967 (la fin de 1345) de nouveau, il est retourné secrètement à Najaf par Khorramchahr. Au cours de ce voyage, par la main de l'Imam Khomeini, il a été habillé d'un turban, et en portant l'habit des clergés, une nouvelle ère a commencé dans ses activités. Cette fois, en passant par la frontière au 29 juin 1969, il a été arrêté et identifié à la SAVAK de Qasr-e Chirin qui a annoncé cela au centre : « aujourd'hui Ahmad Mostafavi, avec un certain nombre de vendeurs, a été délivré à cette SAVAK et, dans son interrogatoire, il se présente comme le fils de l'Ayatollah Khomeini ». Lui-même, il dit : « en retour de l'un de mes voyages en Iraq, j'ai été arrêté, pendant trois mois, il n'y avait ni torture ni ennui. À Najaf, j'ai porté l'habit du clergé ». L'épouse de l'Imam ajoutait ainsi : « c'était la troisième année de l'exil qu'il est venu encore incognito en Iraq avec un turban blanc, l'Imam lui a dit de ne pas sortir de la maison pour qu'on lui procure des habits. En trois jours on a préparé le turban et le manteau    noir ».

De Qasr-e Chirin, il a été transféré à la prison de Ghezel-e Ghala à Téhéran et son arrestation a été prononcée le 3 juillet 1969 pour avoir agi contre la sécurité intérieure. La SAVAK, s’appuyant sur les rapports et les contrôles envoyés par courrier, a fait des interrogations en plusieurs reprises, auxquelles Monsieur Haj Ahmad répondait d'une subtilité particulière. En réponse à la question « qui est le Shaykh Nasrullah Khalkhali et pourquoi lui avez-vous écrit ? », il a écrit ainsi : « Quelqu'un qui n'était pour rien et qui n'est pas pour rien ! Celui qui n'a pas eu de dossier jusqu'ici, comment voulez-vous le rendre confus par ces questions ? Moi, j'ai répondu précisément à toutes vos questions et je ne sais pas comment écrire en ce qui concerne Sheikh Nasrallah Khalkhali. Un homme de soixante-dix ans peut-il être mon ami ?! Un homme qui est plus vieux que mon père peut-il être mon ami ? Puisqu'il existe la probabilité que la poste ne livre pas des lettres à mon père, ou qu'il ne les reçoive pas, j’écris mes lettres à Sheikh Nasrallah pour qu'il les transmette à ma mère. Je n'ai rien caché ».


Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Name:
*  
Comment:
*  
Captcha:
Send