La semaine de l’Unité Islamique

La semaine de l’Unité Islamique

La question de la séparation de la voie des musulmans et leur division en différentes sectes ne date pas d'aujourd'hui ou d'hier, elle relève du début de l'ère musulmane. Loin de traiter l’origine de tels problèmes, ce qui semble évident c’est que, suite à cette division, les musulmans ont subi de pires préjudices et dommages, et leurs ennemis en ont tiré les meilleurs profits... D’ailleurs, malheureusement même jusqu’à l’heure actuelle, ce fait infâme continue à se développer et à prendre l’essor dans le contexte de l'ignorance et de la faiblesse des fondements religieux, politiques et sociaux chez certains disciples, et l'égoïsme et l’attachement aux biens de ce monde chez certains dirigeants et grandes personnalités musulmanes. C’est ainsi qu’on peut constater aujourd'hui les fruits amers de cet arbre néfaste, apparus sous forme de fanatisme, de radicalisme, d'extrémisme et de discrimination.

Or, parallèlement aux différences, c’est un plaisir de constater qu’il y avait aussi des actions et des efforts en vue de réduire les divergences et d’établir l'unité des musulmans. Il faut reconnaître, sans aucun doute, les démarches effectuées par l'Imam Khomeiny (Que DIEU sanctifie son secret) comme les actes les plus importants et les plus influents de l'époque contemporaine.  L'Imam avait, théoriquement et pratiquement, la croyance en unité de l'Oummat Islamique et en efforts pour éviter la divergence et la division, et il y était engagé. Il affirmait ainsi : « Nous faisons un ensemble uni avec les musulmans sunnites. Nous formons une unité, puisque nous sommes musulmans et des frères. Si quelqu'un en disant une chose nous amène à la division, sachez qu’il est tantôt ignorant, tantôt de ceux qui veulent faire la division entre les musulmans. La question d’être chiite ou sunnite ne se pose pas du tout, Nous sommes tous des frères ». (SAHIFEH-YE IMAM, vol. 6, p. 133).

Il n’y a aucune occurrence dans les œuvres et les audiences de l’Imam d’un mot censé de souligner les divergences entre les chiites et les sunnites, même dans la mesure des textes de connaissance les plus ordinaires ; tout ce qu’il y existe par contre c’est un appel pour mettre un terme aux divergences inutiles et faire un mouvement vers l'unité. De même, dans le domaine pratique, à la fois avant et après la révolution, ses mots, son comportement et ses actions, en tant que guide religieux et politique, reflète une croyance vraie, explicite et inconditionnelle en unité.

Aujourd'hui, on est bien témoin de la véracité de cet appel à l’unité et de l'authenticité des avertissements de cet homme grand et sage, et nous voyons aussi le résultat de l’ignorance, du fanatisme et du désaccord qui est apparu sous forme de groupes takfiri-terroristes qui, organisés par les puissances arrogantes, attaquent pour la vie des musulmans et des hommes innocents. Sans doute, dans de telle situation, on sent de plus en plus la nécessité du retour à la Sîra et aux points de vue de l'Imam Khomeiny. 

Ainsi, l'établissement de la Semaine de l'Unité s'est fait correctement et intelligemment en ce sens. Choisir la date de l'anniversaire du Saint Prophète comme le point final de la divergence entre les chiites et les sunnites, que ce soit symboliquement ou en termes de contenu, pourrait être le meilleur choix possible, car en second lieu après le Saint Coran, c’est le Saint Prophète de l'Islam qui est l'aspect commun le plus important et l’axe de l'unité entre les musulmans.

L'Imam Khomeiny, jusqu'à la fin de sa vie précieuse, fut toujours le porte-parole de l'unité du monde musulman et il séparait le compte des dirigeants et des érudits réactionnaires et fanatiques de l'Oummat musulmane et mettait en garde contre les conspirations des malveillants à déclencher la divergence et la division entre les musulmans.

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer