Quelle était le point de vue de l'Imam Khomeiny (Que DIEU sanctifie son noble secret) sur le coup d'Etat du 19 août 1953 ?

Quelle était le point de vue de l'Imam Khomeiny (Que DIEU sanctifie son noble secret) sur le coup d'Etat du 19 août 1953 ?

Le coup d'Etat du 19 août 1953 contre le gouvernement de Muhammad Mossadegh fut entièrement soutenu et organisé financièrement par le MI6 (Military Intelligence section 6) du Royaume-Uni et par la CIA (Central Intelligence Agency) des États-Unis, avec l’appui effectif de l'Armée impériale d'Iran

L'Imam Khomeiny (Que DIEU sanctifie son noble secret) a critiqué l'attitude et le comportement du gouvernement national, la décadence des personnalités politiques dont l'Ayatollah Kachani faisait partie, et les erreurs du Docteur Mossadegh à son poste de premier ministre, de la manière suivante : « Si à titre d'exemple à ce moment-là un des hommes politiques, un des érudits, ou un groupe parmi le peuple avait dit que l’on ne voulait plus de cette dynastie, si cela n’avait pas été négligé, certes nous n’aurions pas eu besoin de discuter de cela aujourd’hui. Cette grande négligence vient des hommes politiques, des érudits et de certaines autres couches de notre nation. Ils nous ont imposé Muhammad Reza Shah, et ils ont continué sur leur lancée afin de le renforcer. Et il y a beaucoup d'autres négligences. Ghavam os-Saltaneh aurait pu faire quelque chose, mais il n’a rien fait par négligence et par faiblesse d'esprit. A un niveau plus élevé que le sien se trouvait le Docteur Mossadegh. Le pouvoir est tombé entre ses mains. Il voulait rendre service à la nation, mais il a aussi commis des erreurs. L'une de ses erreurs aura été de ne pas avoir étouffé le Shah dans l'œuf, de ne pas y avoir mis fin. Ce n'était pourtant pas difficile à réaliser pour lui. A cette époque en effet, cela n'était pas difficile pour lui car il disposait de tous les pouvoirs. Il tenait même l'armée sous sa main. Le Shah d'ailleurs était faible à cette époque et sous son emprise. Mais il a malgré tout commis des négligences. L’une d’entre elle consistait à dissoudre le Parlement et a poussé un à un les députés à la démission. Lorsque ceux-ci ont démissionné, un moyen légal pour nommer un Premier ministre s’est directement offert au Shah. Cette erreur commise par le Docteur a par la suite mené au retour de cet homme (Le Shah) en Iran. »
L'Imam Khomeiny
(Que DIEU sanctifie son noble secret) qui considérait ces événements comme une leçon pour nous et pour notre temps, a continué en disant : « Je crains de la part des personnalités scientifiques, politiques et intellectuelles, et de la part des gens de notre nation, qu’ils ne soient de nouveau sujets à l'erreur. » Il les a ainsi invités à la vigilance jusqu'à la victoire sur les ennemis. L'Imam Khomeiny (Que la Paix de DIEU soit sur lui) considérait la mise à l’écart des pouvoirs spirituels et religieux dans l'arène politique comme la faiblesse du gouvernement de Mossadegh. Il prenait comme exemple les événements importants de l'histoire contemporaine, à savoir notamment la nationalisation de l'industrie du pétrole, pour décrire l’importance du rôle actif et positif des religieux dans le maintien de l'indépendance, et montrer d'une part leurs efforts pour faire entrer l'Islam dans le cercle de l'arène politique et sociale, et d'autre part les leçons que l’on devait tirer du passé. 

Introduction à la Théorie politique de l'Imam Khomeiny (Que DIEU le bénisse) par le Docteur Muhammad Reza Dehchiri

Send To Friend