Une sourate qui commence sans le nom de Dieu

Une sourate qui commence sans le nom de Dieu

Toutes les sourates du Coran commencent par le nom de Dieu et l’expression : « Au nom de Dieu, le Plus Miséricordieux, le Plus Compatissant », mais la sourate « Tawbah » qui commence sans le nom de Dieu, est une exception.

La sourate « Le repentir » est la neuvième sourate du Saint Coran et compte 129 versets. Dans l'ordre de la révélation, il s’agit de la 114èmesourate (la dernière) révélée au Prophète (psl). Le mot « repentir » en termes coraniques, signifie revenir à Dieu après le péché, et est un terme récurrent de cette sourate. Cette sourate a été révélée à la suite de la sourate « Anfal » et les deux sont considérées comme une seule sourate. Le sujet principal de cette sourate est la repentance et le retour du polythéisme à la foi, et l'attention à la prière, la zakat et le djihad. Elle évoque également une série de péchés comme l’attachement au monde, la recherche du bien-être, la tromperie, l'opportunisme et le mensonge, qui ne sont généralement pas considérés comme des « péchés majeurs » mais sont généralement accompagnés d'un semblant de religiosité, et sont dans le Saint Coran, des exemples d’immoralité et d’impiété.

La sourate Tawbah ordonne de couper les relations avec les polythéistes et les hypocrites mais leur laisse une voie pour se repentir. Cette sourate ordonne aux croyants de rester à l'écart des polythéistes comme le Prophète Ibrahim (as) s'était éloigné de son oncle.

La sourate Tawbah fait également référence à la mosquée « Dharar » construite par les hypocrites, pour diviser les musulmans, et détruite sur l'ordre du Prophète (psl).

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer