Le martyr Soleimani, patriote iranien et musulman « sans frontière » (Leader)

Le martyr Soleimani, patriote iranien et musulman « sans frontière » (Leader)

Soulignant que le martyr Qassem Soleimani s’est transformé aujourd’hui en une source d'inspiration et en un modèle à suivre chez les jeunes de la région, le Leader de la Révolution islamique, l’ayatollah Seyyed Ali Khaménei, a déclaré : « La véracité et la sincérité sont le résumé, le symbole et l'index de l'école du martyr Soleimani. Le bien-aimé Soleimani, était et reste la figure la plus nationale et la plus honorable de l'Iran et du monde musulman».

Le Guide suprême de la RII a tenu ces déclarations à l’occasion des célébrations du second anniversaire de la mort en martyr du très haut général du Corps d’armée, Qassem Soleimani et d’une audiance accordée à sa famille, le qualifiant de personnalité « transfrontalière ».

Le Leader de la Révolution a qualifié la mort en martyre du général Soleimani de « perte nationale » et d' «incident international » et a ajouté : « La commémoration populaire de la mort en martyre de Hajj Qassem Soleimani, marquée par autant d’initiatives et de spontanéités dans tout l'Iran montre que la nation est elle-même,  un chef de file pour rendre hommage à ce grand martyr ».

Citant plusieurs versets du Saint Coran, le Leader a qualifié Qassem Soleimani de « martyr vivant » et poursuivi : « La véracité et la sincérité sont la quintessence et le modeleur de l'école Soleimani, qui a béni à la fois sa vie et sa mort en martyre. »

Grâce à la bénédiction du sang de notre cher général Qassim Soleimani, le mouvement de la Résistance est aujourd’hui plein d'espoir et plus florissant qu'il y a deux ans.

La participation des dizaines de millions d'Iraniens aux funérailles de Soleimani montre qu'il était et est la figure la plus nationale du pays. De même, son influence croissante dans le monde de l'islam prouve qu’il est l'une des figures les plus populaires de l’Ummah islamique.

Le commandant-héros de la nation iranienne avait du courage et en même temps de la rationalité dans toutes les affaires, et tout en connaissant avec précision l'ennemi et ses outils, il entrait dans le champ de bataille sans la moindre peur et exécutait des choses incroyables.

Les ennemis pensaient qu’en martyrisant Soleimani, Abou-Mahdi et leurs camarades, tout sera fini. Mais aujourd'hui, les États-Unis ont fui l'Afghanistan. Le mouvement de la résistance progresse au Yémen. Les ennemis sont paralysés en Syrie.

Aujourd'hui, Soleimani est, dans notre région, le symbole d'espoir, de confiance en soi, de courage et la clé de la résistance et de la victoire, et comme certains l'ont dit à juste titre, le « martyr » Soleimani est plus dangereux pour ses ennemis que le « général » Soleimani.

Khameni.ir

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer