Je n’arrêterai jamais de me battre !

Mémoires sur l'Imam Khomeini; Je n’arrêterai jamais de me battre !

 Je n’arrêterai jamais de me battre !

Dans le rapport qui avait été transmis seize jours après la tragédie du centre de formation de Faizieh par les services de renseignement (SAVAK) de Qom au bureau central des renseignements à Téhéran, il avait été écrit : « Dans les négociations qui ont eu le 18/1/42 entre l’Ayatollah Shariyatmadari et le chef de la police de la ville de Qom, l’Ayatollah Shariyiatmadari fait la promesse qu’aucune action ne sera menée contre le régime et les six projets de loi et qu’aucune déclaration ne sera faite. » Dans le même temps, il avait également promis convaincre l’imam Khomeini d’abandonner la lutte et son mouvement. Entre temps, il avait été rapporté qu’une déclaration signée par Shariatmadari et l’imam Khomeini avait été publiée à Téhéran. Immédiatement, le chef de la police de Qom avait téléphoné à l’Ayatollah Shariyiatmadari et avait dit : « n’étiez-vous pas censé arrêter de publier des tracts et de commettre des actes répréhensibles !? » Shariyiatmadari avait répliqué en disant que ces tracts et déclarations remontent à avant les négociations entre eux et en même temps, il avait dit qu’il n’avait pas pu convaincre l’Ayatollah Khomeini et que l’imam l’avait dit qu’il n’abandonnerait jamais sa lutte.

Rapporté de son excellence Sayyd Hamid Ruhani, extrait du livre, les impressions sur la vie de l’imam Khomeini (paix à son âme), vol. 04

Mémoires sur l'Imam Khomeini

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer