Les élections en Iran ne devraient pas être le théâtre d'une lutte de pouvoir comme aux États-Unis et en Europe

Les élections en Iran ne devraient pas être le théâtre d'une lutte de pouvoir comme aux États-Unis et en Europe

Lors d’une rencontre avec les députés du 11ème Majlis (Assemblée Consultative Islamique de la République islamique d’Iran), l’Ayatollah Khamenei, Guide Suprême de la Révolution, tout en soutenant fermement la procédure légale du Conseil des Gardiens, a considéré la présence de gestionnaires forts et compétents pour résoudre les principaux problèmes du peuple comme un facteur d'augmentation du taux de participation du peuple aux élections présidentielles. Il a conseillé aux candidats de ne pas suivre l'exemple des débats électoraux américains et européens et d'adhérer à l'éthique islamique dans les compétitions électorales.

Remerciant tous ceux qui ont déposé leur candidature aux élections présidentielles, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré: «L'honorable Conseil des gardiens a fait ce qu'il jugeait nécessaire selon sa responsabilité. Bien entendu, ne pas réussir le processus de qualification ne signifie pas que la personne disqualifiée est incompétente. »

L'imam Khamenei a également remercié les candidats qui ont respecté les décisions de l'honorable Conseil des Gardiens malgré le fait que leur compétence pour la présidentielle n'ait pas été confirmée.

Invitant le peuple à participer aux élections en grand nombre, l'Imam Khamenei a déclaré: «Chers Iraniens, les élections se tiendront en une seule journée, mais leurs effets dureront plusieurs années. Vous devriez participer aux élections. Vous devez savoir que les élections vous appartiennent. Vous devriez demander à Dieu de vous guider vers ce qui est correct et vrai et vers le candidat le plus approprié ».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné le fait que ceux qui encouragent le peuple à ne pas se rendre aux urnes ne se soucient pas du [destine du] peuple. En expliquant la politique des ennemis contre les élections en Iran, Son Éminence a déclaré: «De toute évidence, les ennemis sont opposés à nos élections. Depuis le premier jour et depuis de nombreuses années maintenant, ils s'y opposent. Jusqu'à aujourd'hui, ils se sont toujours attachés à décourager la population de participer aux élections en disant que les élections peuvent être truquées et qu'il peut y avoir de la triche. Ils font de la propagande contre la participation du peuple aux élections. Plus tard, lorsque les gens participent et qu'il y a un taux de participation massive aux élections, ils disent que les élections ont manifestement été «conçues» et qu'il était clair à l'avance qui serait le vainqueur. Ce scénario a toujours existé. Une fois qu’une personne a été annoncée comme vainqueur des élections - que ce soit celle qu’ils ont devinée ou quelqu'un d’autre -, ils disent: « Quelle différence cela ferait-il? Le président n’a aucune autorité. »Telle a été la politique de l'ennemi dans sa propagande au cours de toutes ces années, et il poursuit la même politique aujourd'hui.»

 

« Concernant le taux de participation, la plupart des gens ne cherchent pas un nom ou un parti, mais cherchent à voir qui peut résoudre les problèmes du pays grâce à une gestion solide et efficace. Dans ce cas, il y aura une participation massive, par la volonté et la grâce de Dieu », a fait remarquer le Guide suprême.

À la fin de ses déclarations, l’Imam Khamenei a offert des conseils aux candidats à la présidentielle, leur demandant d’observer l’éthique islamique et d’éviter de faire quelque chose qui ferait ressembler les élections iraniennes aux élections américaines. Il a déclaré: «Mon premier conseil aux candidats à la présidentielle est de ne pas transformer les élections en une scène de lutte de pouvoir. Vous ne devriez pas regarder les élections typiquement américaines et les élections dans certains pays européens, car elles ont été une source d’infamie pour eux. L’arène des élections est celle de compétition pour servir le peuple. »

« Mon deuxième conseil est que les slogans irréalistes des candidats trompent le peuple et doivent être évités. Les normes éthiques doivent être strictement respectées lors des compétitions électorales. Si c’est le cas, il imprègne la société et les gens apprennent et respectent des normes éthiques », a-t-il précisé.

 

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer