La nation iranienne a toujours eu une pensée pieuse pour Amir Kabir !

Mémoires sur l'Imam Khomeini; La nation iranienne a toujours eu une pensée pieuse pour Amir Kabir !

La nation iranienne a toujours eu une pensée pieuse pour Amir Kabir !

En 1340 hégire solaire (1961) , à l’occasion du 40e jour suivant le décès de l’Ayatollah Boroujerdi, Ali Amini (le Premier ministre de l’époque) s’était rendu à Qom où il s’était entretenu avec les érudits et les clergés en privé. L’imam Khomeini avait refusé de le rencontrer en privé. L’un des étudiants avait participé à la rencontre et avait pris des notes de la conversation de l’imam avec Amini qu’il avait fait publier. Le but de l’imam était d’empêcher Amini de mener des programmes non islamiques et de prétendre qu’un accord avait été conclu avec les érudits de Qom, y compris avec l’imam. L’imam dans cette réunion avait rappelé les devoirs des responsables de la société vis-à-vis de Dieu Tout puissant et de ses compatriotes. Il avait dit à Ali Amini : « Vous, qui êtes en charge du gouvernement aujourd’hui, aviez une responsabilité très importante. Tout ce que vous faites doit être dans l’intérêt de la société. Vous devez servir le peuple de telle manière que vous soyez honorés auprès de Dieu. L’Iran a eu de nombreux premiers ministres. Amir Kabir et de nombreux autres premiers ministres ont servi le pays, et il y’a aussi de nombreux autres premiers ministres que le peuple hait. Par conséquent, comportez-vous de sorte qu’on se souvienne de vous en bien. »

Rapporté de son excellence Sayyd Hamid Ruhani, extrait du livre les impressions sur la vie de l’imam Khomeini (paix à son âme), vol. 4

Mémoires sur l'Imam Khomeini

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer