Si quelqu’un veut s’arrêter, c’est moi !

Mémoires sur l'Imam Khomeini; Si quelqu’un veut s’arrêter, c’est moi !

Si quelqu’un veut s’arrêter, c’est moi !

L’un des serviteurs de la République islamique avait dit : « Je me suis rendu auprès de l’imam Khomeini, et je l’ai dit que j’étais fatigué de travailler. Il y a trop de travaux et je n’ai pas la force de tous les accomplir. Si c’est possible, nommer quelqu’un d’autre à ma place afin que je me repose un peu. » L’imam avait répondu :

« S’il faut que quelqu’un se repose, alors j’ai plus de priorité que vous. Car je suis vieux, fatigué et j’ai besoin de beaucoup de repos ! » L’homme a dit : « Après avoir écouté l’imam, j’ai eu honte de moi et je me suis tu. ». 

Rapporté de son excellence Sayyd Jawad Mahri, extrait du livre les impressions sur la vie de l’imam Khomeini (paix à son âme), vol. 04

Mémoires sur l'Imam Khomeini


Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer