Zarif: ne falsifiez pas l’histoire, étudiez les archives de la Sécurité nationale des Etats-Unis

Zarif: ne falsifiez pas l’histoire, étudiez les archives de la Sécurité nationale des Etats-Unis

Répondant à Brian Hook, représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, le chef de la diplomatie iranienne a déclaré que « soit il ne doit pas falsifier l’histoire délibérément, soit, s’il n’est pas au courant des faits, qu’il étudie les Archives de la Sécurité nationale des Etats-Unis ».

Réagissant aux propos de Brian Hook, dans un tweet en publiant un lien des documents publiés dans les "Archives de la Sécurité nationale des Etats-Unis", le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a écrit que « Pour ceux qui ignorent ou qui révisent délibérément l'histoire de la participation des États-Unis au coup d'État de 1953 contre le gouvernement iranien élu démocratiquement ».

Le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, Brian Hook, avait revendiqué envers le coup d’Etat de 1953 que « le Premier ministre iranien Mohammad Mossadegh, n’avait pas été mis de côté par la CIA, c’est la couche religieuse et militaire qui l’ont mis de côté. Ce point faux a également été abordé par M. Zarif mais l’Imam Khomeyni lui-même ne mentionne pas la CIA dans le dossier de la chute de Mossadegh ».

Cette revendication ridicule de Brian Hook est déclaré sur le fait que la CIA n’a pas intervenu au coup d’Etat de 1953, alors qu’en 2016, John Kerry, ancien Secrétaire d’Etat américain, lorsqu’il était encore en fonction, avait déclaré à l’Université de Chicago que la CIA été impliqué, de façon directe, dans le dossier de la chute de Mossadegh, ancien Premier ministre iranien en 1953.

ISNA

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer