Ils n’en croyaient pas leurs yeux qu’il fallait s’assoir sur le sol.

Mémoires sur l'Imam Khomeini; Ils n’en croyaient pas leurs yeux qu’il fallait s’assoir sur le sol.

Ils n’en croyaient pas leurs yeux qu’il fallait s’assoir sur le sol.

Je me souviens qu’un jour à l’occasion d’un évènement, tous les conseillers et les chargés d’affaire étrangers étaient venus voir l’Imam Khomeini dans des tenues particulières. Ils s’imaginaient que quand ils allaient arriver à Jamaran ils allaient trouver en face d’eux un palais. Nous nous sommes chargés de les orienter et de les amener dans la salle de culte. Lorsque je leur ai dit « veuillez, vous assoir », ils n’en croyaient pas leurs yeux qu’il fallait s’assoir sur le sol et attendre l’Imam qui allait leur rejoindre après.

Mémoires sur l'Imam Khomeini

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer