L'Imam Khomeiny et le mois du Muharram en France, à Neauphle-le-Château

Comment l’Imam Khomeiny (paix à son âme) commémorait-il l’évènement de deuil du mois de Muharram à Neauphle-le-Château en France ?

L'Imam Khomeiny et le mois du Muharram en France, à Neauphle-le-Château

C’était la veille du jour d’Achoura (Tasou’a) et tout le monde était venu pour rencontrer l’Imam Khomeiny, qui était arrivé et s’était assis dans la tente. Ilm’a demandé de réciter le cantique.

Seyyed Ali Akbar Mohtashami Pour, parlant de ses souvenirs par rapport à la commémoration de l’évènement de deuil du mois de Muharram par l’Imam Khomeiny à l’époque de son exil en France, dit :

« Les gens venus de différentes régions de l’Europe et des pays voisins s’étaient réunis dans le domicile de l’Imam Khomeiny (paix à son âme) et dans cette intervalle, les docteurs, les ingénieurs et les étudiants qui atteignaient les 500 personnes, étaient aussi venus à Neauphle-le-Château afin de rencontrer l’Imam. À leurs côté, il y avait également un grand nombre de journalistes venus de différents pays pour couvrir l’évènement par leur caméras. L’Imam est sorti de la maison avec sa prestance particulière de toujours et entré dans la tente puis il s’est assis. La foule a formé un cercle autour de l’Imam. Après un bout de temps, il m’a dit : "récite le cantique religieux !" Lorsqu’à l’occasion de la veille d’Achoura (Tasou’a) j’ai récité un cantique de louange concernant Abbas, l’Imam avait sorti son mouchoir blanc et avait commencé à pleurer. La foule présente était tellement bouleversée par les larmes de l’Imam et cela m’a impressionné. Ceci vient de l’immense affection que l’Imam (paix à son âme) portait à l’Imam Hussein (les bénédictions de Dieu soient sur lui) ».

 

Une section du livre les extraits de l’histoire de la vie de l’Imam Khomeiny (paix à son âme), vol. 3.

            

Send To Friend