Laissez ce risque à moi seul

Mémoires sur l'Imam Khomeini

À Paris, le lendemain du jour où nous allions déménager à Téhéran, l'Imam a dit à tous les gens dans la résidence de venir le soir chez lui. Nous étions une vingtaine de personnes. L'Imam nous a conseillé et il a prié pour nous et après, il nous a beaucoup remercié : « mais ne m'accompagnez pas dans cet avion car il est dangereux. Laissez ce risque à moi seul ». Tout le monde a été impressionné et ils se sont mis à pleurer et ils ont dit : « Nos humbles corps et âmes soient sacrifiés pour la révolution et pour l'Islam, permettez-nous de vous accompagner. » Parmi nous, il y avait un conducteur venu de Garmsar qui avait échappé de Savak et de la cruauté du régime et il s'était réfugié chez l'Imam Khomeini à Paris. Il pleurait si fort et sollicitait l'accompagnement de l’Imam qu'il s'est évanoui. L'Imam Khomeini a été impressionné et il nous a permis de l’accompagner.

Mémoires sur l'Imam Khomeini

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer