L'ennemi a failli d'atteindre ses objectifs en Iran

L'ennemi a failli d'atteindre ses objectifs en Iran

Les dirigeants américains devraient savoir qu'ils n'ont pas atteint leur but: ils pourraient essayer de le répéter, mais ils savent qu'ils ne pourront jamais réaliser leurs objectifs, a dit le guide de la révolution islamique.

À l'occasion du soulèvement du 9 janvier 1978, des milliers d'habitants de Qom ont rencontré, le 9 janvier 2018, l'ayatollah Khamenei, le chef de la révolution islamique.

S'adressant aux habitants de Qom dans la matinée de mardi, 9 janvier 2018, le chef de la révolution islamique a déclaré: «Les manifestations de millions d'Iraniens contre les récentes émeutes ne sont pas un événement ordinaire. Nulle part, dans ce monde, nous n'avons été témoins des mêmes phénomènes. Je suis bien informé à ce sujet. Ce grand mouvement cohérent du peuple contre la conspiration des ennemis, avec une telle organisation, une telle conscience et un tel enthousiasme, est unique au monde et continue depuis quarante ans.»

L'ayatollah Khamenei a ajouté: «Ce n'est pas seulement une question d'un certain nombre d'années. C'est un combat d'une nation contre l'anti-nation; un combat de l'Iran contre l'anti-Iran; un combat de l'islam contre l'anti-islam: cela a toujours existé et persistera. »

Commentant les complots et les plans lancés par l'ennemi contre le gouvernement islamique et la nation iranienne, le guide de la révolution islamique a insisté: "Toutes les actions menées par les ennemis contre nous au cours des quarante dernières années sont des attaques contre la Révolution islamique. La révolution a éliminé la présence politique des ennemis dans le pays; Maintenant, ils (l'ennemi) utilisent des contre-attaques, souvent, et sont vaincus à chaque fois. L'ennemi agit et ne peut avancer à cause de la résistance et de la forte barrière nationale et populaire. »

Il a réitéré: «Une fois de plus, la nation avec son plein pouvoir dit aux États-Unis, au Royaume-Uni et à leurs Londoniens,« vous n'avez pas réussi cette fois-ci et vous n'atteindrez jamais vos objectifs.»

«Diverses analyses ont été suggérées pendant ces jours. Toutes ces analyses avaient un point commun: le point qui distingue entre les désirs justes et véridiques du peuple et les mouvements brutaux et destructeurs d'un autre groupe. Les deux doivent être distingués », a déclaré le guide de la révolution.

Il a poursuivi: «Qu'une personne soit privée d'un droit et s'y oppose: ou que des manifestants - des centaines de personnes - se réunissent et se rassemblent pour exprimer leurs préoccupations, c'est une chose; et qu'un certain nombre de personnes de ce rassemblement abusent de ce motif - insulter le Coran, insulter l'Islam, insulter le drapeau, brûler la mosquée, commettre un sabotage ou incendier le pays - est une autre chose. Il faut distinguer entre ces deux cas ».

L'ayatollah Khamenei a reconnu les véritables problèmes du peuple en déclarant: «Les désirs, les appels ou les protestations du peuple ont toujours existé dans ce pays et persistent aujourd'hui. Eh bien, comme ces institutions financières dans le problèmes, certaines institutions,  ont rendu les gens très mécontents. »

«Ces appels doivent être traités et entendus. Il faut leur répondre autant que possible », a-t-il dit. En admettant qu'il doit se comporter comme un parti responsable, le chef de la révolution a déclaré: «Nous tous - je ne dis pas« les autres doivent suivre »- je suis moi-même responsable; nous tous «nous devons suivre cette approche ».

Source: Iqna.ir

Send To Friend