Pourquoi l’Imam Khomeiny n’était pas d’accord que Seyyed Hassan accomplisse la prière de Qiyam al-Layl ?

Pourquoi l’Imam Khomeiny n’était pas d’accord que Seyyed Hassan accomplisse la prière de Qiyam al-Layl ?

Mémoires sur l'Imam Khomeini; L'Imam Khomeiny (Que DIEU sanctifie son noble secret) mettait toujours l’accent sur les actes obligatoires et non sur les actes surérogatoires.

Les excès religieux attiraient toujours l’attention de l'Imam Khomeiny (Que DIEU sanctifie son noble secret). Je me souviens que Seyyed Hassan le petit-fils de l’Imam (Que DIEU sanctifie son noble secret) n’était encore qu’un enfant lorsqu’il commença à accomplir la prière de Qiyam al-Layl (La prière nocturne). Lorsque l’Imam (Que DIEU sanctifie son noble secret) en fut informé, il lui dit qu’il n’avait pas à le faire à cet âge-là.

Extrait d’un souvenir raconté par Atefeh Eshraghi (La petite fille de l’Imam) dans le livre "Le gentil père"

En Islam, à côté des actes obligatoires comme les cinq prières quotidiennes, le jeûne, le pèlerinage à la Mecque et d’autres obligations, il existe des actes complémentaires dits surérogatoires comme la prière nocturne (Une prière plus longue et dont la pratique est souvent plus difficile que les prières quotidiennes), qui sont recommandés en matière de dévotion, mais pas indispensables au niveau juridique.


Mémoires sur l'Imam Khomeini

Seyyed Hassan, petit-fils de l’Imam Khomeiny


Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer