La prière qui ne doit jamais être retardée

La prière qui ne doit jamais être retardée

Mémoires sur l'Imam Khomeini

Il restait encore vingt minutes avant l’Adhan (Appel à la Prière) de Dhor (Début de l’après-midi). L’Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) voulait des vêtements propres afin de se préparer pour la prière. Il changea avec difficulté ses vêtements. Il fit ses ablutions sur le lit. Comme toujours il demanda du musc (Parfum).

Les médecins souhaitèrent s’imprégner un instant de son lien avec DIEU et firent des invocations avec lui dans l’espoir qu’une molécule même de cette sincérité puisse leur revenir.

Une des spécificités de l’Imam (Que DIEU sanctifie son noble secret) fut la prière dans son premier temps qu’il préparait toujours avant le début de la prière et pas un de ses proches n’eut durant toutes les années de sa vie de souvenir de lui en train de retarder sa prière ne serait ce même que pour quelques minutes et ceci était le reflet de l’importance extraordinaire qu’il accordait à la prière dans son premier temps.

Pris des souvenirs du Docteur Seyed Mohammad Reza Kalantar Motamedi grand spécialiste de chirurgie vasculaire.

Du cadre médical de l’Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) dans le livre Tabib (Médecin)

Mémoires sur l'Imam Khomeini

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer