L'Imam Khomeini et La question de Velayat-e Faqih: Avoir un administrateur puissant peut-il permettre de réaliser la démocratie ?

La réponse tient en une phrase, « si la source de la puissance et du pouvoir est le peuple, le chef suprême sera plus puissant et la démocratie, plus réelle et concrète ».
L'Imam Khomeini et La question de Velayat-e Faqih

La réponse tient en une phrase, « si la source de la puissance et du pouvoir est le peuple, le chef suprême sera plus puissant et la démocratie, plus réelle et concrète ». L’inverse est également vérifié. Cela veut dire que, plus le peuple fait preuve d’autorité et actif dans différents domaines, plus le chef suprême est puissant et a de l’autorité.

La base de l’autorité et du pouvoir est donc importante. Si un leader politique s’appuie sur les étrangers et non sur son peuple, alors plus son pouvoir augmentera, plus la liberté du peuple diminuera. De plus, si un leader s’appuie sur l’armée et les institutions de renseignements, plus il deviendra puissant, plus l’arène de la démocratie sera étroite.

Au siècle dernier, trois exemples peuvent être mentionnés où le soutien du peuple au leader a conduit à la formation et à la réalisation de la démocratie. Le premier exemple est celui de la démocratie indienne, dirigée par Gandhi. Le deuxième exemple est la formation de la République islamique d’Iran, sous la direction de l’imam Khomeini (ra). Et le troisième exemple est celui du renversement du régime d’apartheid et la mise en place du système démocratique en Afrique du Sud, sous l’orientation de Nelson Mandela. Cependant, l’expérience politique n’est pas à négliger.

L'Imam Khomeini et La question de Velayat-e Faqih

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer