L’Imam Khomeini a-t-il prévu un avenir pour la révolution islamique ? Quels conseils avait-il donnés dans ce domaine ?

La réponse à la deuxième partie de cette question est tout à fait claire, et c’est le testament politico-divin de l’imam Khomeini.

La réponse à la deuxième partie de cette question est tout à fait claire, et c’est le testament politico-divin de l’imam Khomeini. Nous espérons que vous le liriez attentivement et nous nous recommandions également la mise en pratique de son contenu. Nous pouvons trouver le contenu plus détaillé de ce testament dans le livre Sahifeh-ye Imam, qui regroupe l’ensemble de ses discours et ses réflexions sur chaque événement dans lequel il a tenu un discours ou donné des directives.

Cependant, la réponse à la première partie de cette question exige des préliminaires sans lesquels la probabilité sera élevée que nous passions à côté du sujet, sans véritablement le traiter. Comme il n’est pas permis moralement de laisser une question posée sans apporter une réponse, alors nous vous présentons bien qu’ils soient incomplets les points suivants :

Lorsque l’Imam Khomeini (paix à son âme) est arrivé en France, les journalistes étrangers lui ont posé environ quarante questions concernant l’avenir de la révolution. Il ressort des réponses qu’il a données à ces questions qu’il était convaincu de la victoire de la révolution. Car, à cette époque, la majorité de la nation, bien que les mains vides, avait pris part au mouvement et la révolution avait le soutien de la théorie de la pensée islamique, bien que dans les généralités. Cependant, après la victoire de la révolution, l’Imam Khomeini (paix à son âme), plus de cent cinquante fois (150), a évoqué la nécessité de préserver la révolution et a insisté sur la préservation de ses valeurs. Il a noté que la préservation d’une révolution est plus difficile que son accomplissement ou sa réalisation. En examinant les remarques faites par l’Imam, nous réalisons que l’Imam était aussi inquiet et préoccupé par rapport à l’avenir de la révolution. En fait, malgré toutes ces préoccupations, il était très optimiste quant à l’avenir de la révolution islamique et il semble que chaque révolution originale a des hauts et des bas.

Aussi, il ne faudrait pas oublier que la révolution islamique a présenté des valeurs au niveau national et international, et si elles sont négligées, ces valeurs qui sont intrinsèquement compatibles avec la raison et la nature humaine seront si vitales et dynamiques qu’à chaque tempête elles se repoliront et éclaireront le chemin des nations. Plus important encore, le fondateur de la République islamique était à la fois théosophe, philosophe et juriste. Par conséquent, les fondements théoriques de la révolution ont eu un tel soutien que si les intellectuels s’investissent et expliquent bien ses bases, la République islamique du point de vue théorique n’aura pas de concurrent.

En ce qui concerne la deuxième partie de la question, nous pouvons clairement en guise de réponse mentionner le testament politico-divin de l’Imam Khomeini (paix à son âme) dans lequel nous trouvons de précieux conseils sur la préservation de la révolution ainsi que ses idéaux.

 

 

 

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer