Quelle était la réaction de Gorbatchev par rapport à la lettre de l’Imam Khomeiny ?

Quelle était la réaction de Gorbatchev par rapport à la lettre de l’Imam Khomeiny ?

Les extraits des sujets évoqués par Gorbatchev et qui ont été traduits en persan sont :

Premièrement, il a remercié l’Imam Khomeiny (paix à son âme) pour sa lettre.

Deuxièmement, il a exprimé sa volonté de répondre à l’Imam.

Troisièmement, il a dit que nous allions rattraper certaines erreurs du passé afin de ne plus être affectés.

Quatrièmement, il a dit qu’il avait maintenant entre les mains la loi ratifiée sur la liberté de croyance.

Cinquièmement, il a dit que lui aussi il avait déjà dit qu’on pouvait avoir une vie paisible et entretenir des relations de bons voisinages, malgré les pensées et les écoles différentes. Et il a également ajouté qu’ils avaient, eux aussi, une école, une philosophie et un idéal.

Ce qui a été mentionné, était un extrait des propos du chef de l’Union Soviétique dans la partie idéologique du message. M. Gorbatchev, dans la deuxième partie de son discours, qui concernait la partie politique du message, a dit : « Cependant, considérant la partie politique du message, il faudrait savoir que de telles lettres quelquefois interfèrent sur le standing interne de l’autre état. » Nous pouvons mentionner cette parole, comme la plus importante prononcée par Gorbatchev.

En guise de réponse à cette section du discours de Gorbatchev, la délégation iranienne a réagi ainsi :

M. Gorbatche ! Vous êtes libre de faire n’importe quoi, de la profondeur du sol de la Russie au sommet de sa galaxie, car vous êtes dans votre pays. Cependant, l’Imam Khomeiny n’a rien à faire avec le territoire et le ciel de la Russie, il a à faire avec votre « âme ».

M. Gorbatche ! Dites-nous, lorsque vous mourriez, seriez-vous comme un « arbre » qui sèche après 60 ou 100 ans ? Ou seriez-vous comme un « oiseau », qui après avoir passé un moment dans la cage, serait pour toujours libre après l’ouverture de la grille ? Ces deux visions sont complètement distinctes l’une de l’autre.

Cet élu de Dieu vous dit : vous n’êtes pas comme un arbre. Il dit que vous existez avec l’éternité de la pensé et vos actes et vos comportements. Votre problème fondamental est que vous imaginez que la mort est « l’anéantissement » et la « fin », alors que les guides de Dieu disent que la mort est le commencement d’une « vie nouvelle ».     

Cependant, ce qui est très intéressant, est l’analyse que Gorbatchev a faite beaucoup plus tard sur le message de l’Imam Khomeiny.

Ci-dessous, vous liriez le regret de Gorbatchev de n’avoir pas bien perçu le message de l’Imam Khomeiny.           

analyse de Gorbatchev des années après avoir reçu la lettre de l’imam Khomeiny



Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer