La petite histoire de création de l’institut pour la compilation et la publication des œuvres de l’imam Khomeiny (paix à son âme).

La petite histoire de création de l’institut pour la compilation et la publication des œuvres de l’imam Khomeiny (paix à son âme).

Quelles sont les institutions auxquelles est rattachée l’institut pour la compilation et la publication des œuvres de l’imam Khomeiny ?

L’institut pour la compilation et la publication des œuvres de l’imam Khomeiny (paix à son âme) n’est rattachée à aucune institution gouvernementale et elle a été créée pour le besoin et la nécessité de la révolution. Car, le rôle de la personnalité, des pensées et des œuvres de l’imam Khomeiny (paix à son âme) dans le déroulement et la continuité de la révolution islamique, les besoins des générations futures des œuvres du fondateur de la république islamique, la publication et l’édition exact et parfait des œuvres et des pensées de l’imam Khomeiny et l’empêchement de la déformation de la révolution islamique sont là quelques facteurs qui avaientincité son excellence Hajj Seyd Ahmad Khomeiny a sollicité via une lettre l’avis de l’imam Khomeiny par rapport à la façon de réviser la compilation et la publication de ses œuvres et de spécifier ceux qui auront la charge de surveiller et d’indiquer l’exactitude et l’inexactitude de tout ce qui sera publier à son nom à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Le 8 septembre 1988, dans la réponse à la lettre de Hajj Seyd Ahmadl’imam (paix à son âme) avait écrit qu’il laisse cela à la charge de ses enfants. A la suite de cette correspondanceMohammad Ali et Hamid Ansari avaient préparé le projet sur l’organisation et la description des fonctions de l’institut pour compilation et la publication des œuvres de l’imam Khomeiny (paix à son âme). La généralité de ce projet avait été présentée à l’imam ainsi qu’à l’assemblée des chefs des trois pouvoirs et avait été approuvé par eux ainsi que par l’imam. L’assemblée consultative islamique en ratifiant la loi sur la manière de conserver les œuvres et les souvenirs de l’imam Khomeiny (paix à son âme) le 5 novembre 1989 et l’approbation de cela par le conseil des gardiens, avait transféré et cédé de manière directe la responsabilité de préserverde publierde certifier et de surveiller les œuvres de l’imam Khomeiny (paix à son âme) à l’institut pour la compilation et la publication des œuvres de l’imam Khomeiny (paix à son âme). Le 17 septembre 1990 l'assemblée consultative avait annexé à cette loi des articles qui avaient été approuvés par le conseil des gardiens.

Hajj Seyd Ahmad Khomeiny deux semaines après le décès de l’imam Khomeiny (paix à son âme), via une lettre adressée à Hajj Mohammad Ali Ansari avait désigné ce dernier comme le superviseur de l’institut pour la compilation et la publication des œuvres de l’imam Khomeiny (paix à son âme) et de son sanctuaire. Après le décès de l’imam Khomeiny (paix à son âme), en mars 1995 et d’après son testament, Hajj Seyd Hassan Khomeiny avait pris sur lui la responsabilité de gérer l’institut pour la compilation et la publication des œuvres de l’imam Khomeiny. Deux mois plus tardil avait de nouveau désigné Mohammad Ali Ansari à la présidence de l’institut pour la compilation et la publication des œuvres de l’imam Khomeiny (paix à son âme) et avait nommé le Dr. Hamid Ansari comme son vice-président. 

Le budget de l’institut en dépit de sa lourde responsabilité et de l’étendue de ses activités est très insignifiant, comparé à celui de certains instituts culturels similairesLe budget de l’institut qui se reflète chaque année dans le projet de loi sur le budget public, est dépensé généralement pour organiser les cérémonies commémoratives pour l’imam Khomeiny (paix à son âme) ; ainsi que pour permettre les prises, les enregistrements, les publications et les impressions des œuvres de l’imam et pour soutenir les chercheurs impliqués. 

Send To Friend