Coup d’état dans de la république islamique d’Iran

Coup d’état dans de la république islamique d’Iran

Quelques temps après la victoire de la révolution islamique d’Iran, des officiers du régime impérialiste iranien qui avaient rejoint un groupe nommé "Neghab", avaient prévu commettre un coup d’état avec pour objectif ramener Shapoor Bakhtiar au pouvoir, éliminer l’Imam Khomeini et détruire le nouveau système de la république islamique d’Iran. Ce coup d’Etat fut baptisé coup d’état de Nohjah à cause de son centre de direction qui se trouvait à la base du martyr Nogheh Hamedan

Le 8 juillet 1980, l’un des officiers, pilote qui était chargé de bombarder la maison de l’Imam Khomeini s’était dénoncé et avait tout relaté. La direction de toutes les opérations était entre les mains du Général Saeed Mahdiun, l’ancien commandant des forces aériennes iraniennes, et la direction de la partie aérienne de ce coup d’état était entre les mains du général Ahmad Mohagheghi, l’ancien commandant du corps de la gendarmerie.

L’objectif premier de ce coup d’état était, l’attaque aérienne de la maison de l’Imam Khomeiny à Téhéran avec pour but de le tuer, l’attaque de la tour de contrôle de l’aéroport Mehrabad, du bureau du premier ministre, du siège du commandement centrale de la garde révolutionnaire et du siège des conseils révolutionnaires. L’étape suivant de ce coup d’état consistait à bombarder plusieurs autres endroits.

Dans la deuxième étape, il fallait investir de force le siège de la radio et de la télévision, l'aéroport de Mehrabad, le quartier général de l’armée de la république iranienne, la caserne de Har, celle de Qasr et celle de Jamshidieh et terroriser la ville de Téhéran avec des actions militaires.

Le retour de Shapoor Bakhtiar était la dernière étape de ce coup d’état raté.          

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer