Quel était le conseil de l'Imam Khomeini à l'Ayatollah Khamenei dans les moments critiques de sa vie ?

Quel était le conseil de l'Imam Khomeini à l'Ayatollah Khamenei dans les moments critiques de sa vie ?

« Soyez forts, ne vous sentez pas faibles, comptez sur Allah, soyez ‘durs envers les mécréants, miséricordieux entre vous’ ».

Dans ces moments critiques et sensibles où l'Imam Khomeini supposait la probabilité de tout incident, il s’est tourné vers Monsieur Khamenei et lui a dit : « Soyez forts, ne vous sentez pas faibles, comptez sur Allah, soyez ‘durs envers les mécréants, miséricordieux entre vous’ ».
J-Plus : L'ayatollah Khamenei, le guide suprême, raconte dans ses souvenirs des jours de la maladie et de l’hospitalisation de l'Imam :
Je n'oublie pas le printemps de 1986 - le jour où l’Imam (Que DIEU le bénisse) était coulé au lit. Il avait une maladie cardiaque et il était environ dix ou quinze jours malades. À ce moment-là, je n'étais pas à Téhéran. Monsieur Hajj Ahmad m'a appelé et m'a dit d'y aller rapidement ; j'ai réalisé qu'il y avait un problème pour Imam (Que DIEU le bénisse). Tout de suite, je suis parti et après quelques heures de route, je me suis rendu à Téhéran. J'ai été le premier des responsables du pays, qui était présent à son chevet, peut-être une dizaine d'heures après l'incident. À ce moment-là, notre cher frère, Monsieur Hashemi était sur le front et personne d'autre n'était pas au courant de cet incident (1).
Nous avons passé des jours et des moments difficiles. Je suis allé chez l'Imam (Que DIEU le bénisse), et quand je me suis approché de son lit, j’ai été bouleversé et je n’arrivais pas à me retenir et j’ai pleuré. L’Imam montrait la gentillesse et me regardait avec tendresse. Puis, il a dit quelques phrases qui étaient courtes, je les ai donc mémorisés, je suis sorti et je les ai écrites. Notre cher frère Monsieur Sanei était aussi dans la pièce. Je lui ai demandé de m’aider de réécrire les mots exacts de l'Imam (Que DIEU sanctifie son noble secret).
Au moment où l’Imam avait des problèmes cardiaques, nous étions très inquiets. Quand je suis arrivé, il sentait déjà la probabilité de tout incident et il était prêt. Donc, cela devait être la chose la plus importante dans son esprit qu’il nous a dit à ce moment si sensible. Il a dit : « Soyez forts, ne vous sentez pas faibles, comptez sur Allah, ‘soyez durs envers les mécréants, miséricordieux entre vous’ ; si vous êtes ensemble, personne ne peut vous nuire ». À mon avis, le testament de trente pages de l'Imam peut se résumer dans ces mêmes termes.

Send To Friend

COMMENTS

Write a comment or question
Prénom:
*  
Commentaire :
*  
Captcha:
Envoyer