La nomination du dernier Prophète

La nomination du dernier Prophète

Hazrat Mohammed passa un mois dans la Cave de Hirâ', une petite dépression située au pied du Mont Hirâ'. Là-bas, il eut une communication intime avec Allâh et observa Ses Signes. Durant ce moi, il reçut et nourrit chaque personne qui s'approcha de lui. A la fin du mois, il retourna à la Mecque et alla à sa maison après avooir accompli un certain nombre de déambulations autour de la sainte Ka'bah.

A la quarantième année de sa vie, alors qu'il fut occupé une nuit à la méditation et à prier le Tout-Puissant Allâh, à la Cave de Hirâ', il entendit une voix qui lui était totalement inconnue. Cette voix se répéta plusieurs fois. Mohammed regarda de tous les côtés pour localiser la personne qui parlait ainsi, mais il ne vit personne. La voix étrangère attira son attention sur elle-même. Juste avant de descendre, l'ange d'Allâh apparut devant lui et lui dit : "Lis !". Mais Mohammed, qui n'avait pas appris à lire ni à écrire, répondit à l'ange : "Que lirai-je ?". L'ange lui demanda à nouveau de lire :

"Lis au Nom de ton Seigner qui a créé ! Il a créé l'homme d'un caillot de sang. Lis ! Car ton Seigneur est le Très-Généreux qui a instruit l'homme au moyen du calame, et lui a enseigné ce qu'il ignorait".

 

(Sourate Al-'Alaq, XCIV, 1-5)

Ainsi commença la Prophétie de Mohammed. Khadija fut la première personne à professer sa foi en lui, et Ali qui n'eut guère plus de dix ou douze ans à l'époque, fut le premier homme à lui prêter allégeance.

Après quoi, l'appel commença, mais il fut lent et secret. Des individus parmi les masses et les esclaves, et parfois des membres respectables de la société professèrent leur foi en lui.

La foi islamique surgit lorsque furent professés l'adoration d'Un Allâh et la fraternité. Il fut nécessaire donc que les gens qui eurent prêté allégeance au Prophète de l'Islam, cessent l'idolâtrie, les mauvaises actions et l'oppression, et accomplissent la ?alât (prière). Le petit groupe des Musulmans accomplissait la prière secrètement dans différents endroits, caché aux regards des gens.

Après trois ans, Allâh commanda au Noble Prophète ceci : "Proclame ce qui t'est ordonné et détourne-toi des polythéistes" (Sourate Al-Hijr, XV, 94). Le Prophète reçut donc l'ordre de lancer son "Appel" publiquement et d'affronter les idolâtres. Il reçut également l'ordre suivant : "Avertis tes proches parents" (Sourate Al-Chu'arâ', XXVI, 214).

Pour exécuter cet ordre, le Prophète ordonna à l'Ima Ali d'organiser un festin et d'y inviter les Abdul Muttalib afin que le commandement d'Allâh leur fut communiqué. Ali agit selon l'ordre reçut et invita environ quarante personnes de cette famille au festin. Après que les invités mangèrent leurs repas mais avant que le Noble Prophète n'ait pris la parole, Abou Lahab, un oncle du Messager d'Allâh, mais ennemi implacable de l'Islam, intervint et empêcha par son intervention, le Prophète d'arriver à son objectif. Le jour suivant, le Noble Prophète renouvela l'invitation et demanda aux invités de participer au festin. Lorsque ceux-ci se rassemblèrent, il dit :

"? membres de la famille Abdul Muttalib ! Personne parmi les Arabes n'avait apporté pour vous quelque chose de meilleur que ce que je vous apporte. J'ai apporté pour vous les bénédictions dans ce monde et dans l'autre-monde. Allâh m'a ordonné de vous appeler à Lui. Qui parmi vous est prêt à m'assister afin qu'il puisse être mon successeur et mon calife ? Personne ne répondit. Toutefois, Ali, le plus jeune d'entre eux, dit alors : "? Prophète d'Allâh ! Je t'assisterai". Sur ce, le Noble Prophète mit sa main sur le dos d'Ali et dit aux invités : "Il sera mon frère, mon successeur et mon Calife auprès de vous. Soyez donc attentifs à ce qu'il vous dira et obéissez-lui.

Bien que parmi l'assemblée personne, excepté Ali, n'exprimât sa foi en le Noble Prophète, l'Appel islamique commença formellement et ouvertement, et on se mit à parler de l'Islam partout.

Dorénavant, le Prophète Mohammed prit position contre les idolâtres, les oppresseurs et les usuriers, et il les mit fermement en garde contre la mauvaise voie qu'ils avaient empruntée. Il déclara que tous les êtres humains sont égaux et libres et les invita à se soumettre à l'autorité d'Allâh.     

Sibtayn.com 

Send To Friend