Les événements les plus importants qui ont conduit à l'apparition et à la victoire de la révolution islamique

Les événements les plus importants qui ont conduit à l'apparition et à la victoire de la révolution islamique

L’année 1341

Le roi a décidé d'approuver le projet de loi pour les associations d'État et celles de provinciales. Selon ce projet de loi, la nécessité de jurer sur le Coran a été retenue et jurer sur toute autre écriture le remplace. Dans ce cas, la religion officielle du pays – que selon la constitution Mashrouteh était l'islam chiite - serait mis en doute. Imam Khomeini précurseur en accompagnant des autres savants étaient contre cette décision.

L’année 1342

La « révolution blanche » du Shah était basée sur six principes importants. Imam Khomeini s'est opposé au Shah à cet égard en livrant de nombreuses conférences à Qom. Enfin, Imam Khomeini a été arrêté. À la suite de cette arrestation, de nombreuses manifestations ont eu lieu à Téhéran et dans les autres grandes villes.

Le régime du Shah a condamné le mouvement populaire en imposant une violence inexplicable. Ce soulèvement populaire est devenu connu sous le nom du « soulèvement de 15 Khordad ».

L’année 1344

L'opposition fréquente d’Imam au régime du Shah surtout en ce qui concerne la « Révolution blanche » et la Capitulation a abouti à l'exil d’Imam en Turquie, puis en Irak par le régime du Shah.

L’année 1350

Des fêtes de deux mille cinq cents ans ont eu lieu dans le pays en refusant les normes religieuses et culturelles malgré les mauvaises conditions économiques. Imam a condamné ces fêtes luxueuses en déclarant que la monarchie est incompatible avec la religion chiite. 

L’année 1351

Les forces spéciales de l'armée sont arrivées à Oman pour combattre les communistes à la demande du sultan Qaboos. Les États-Unis qui considéraient l'Iran comme le gendarme du Moyen-Orient, ont assuré le roi qu'il pourrait acheter les armes les plus avancées d'eux. 

L’année 1352

La plupart des pays islamiques et riches en pétrole dans le monde ont été sanctionnés par des pays riches en pétrole partisan d'Israël. Le Shah s'est abstenu de se joindre aux sanctions et dans telles circonstances, il a fait de son mieux pour aider Israël. Cette année-là, les prix du pétrole ont augmenté de façon spectaculaire. Cela fait que le roi, en s'appuyant sur ces richesses, gouverne les gens plus facilement. 

L’année 1354

Après de nombreux conflits frontaliers au Khuzestân, L'Iran et l'Irak se sont mis d'accord sur les problèmes de la rivière Arvand et des frontières et ils ont signé un traité de paix en Algérie (contrat d’Algérie 1975). Le traité a été signé entre le Shah d'Iran et le vice-président de l'Irak (Saddam Hossein)

L’année 1355

Shah afin de s’opposer aux valeurs islamiques, a remplacé calendrier Hijri Shamsi par le faux calendrier impérial. Par l'ordre du roi, toutes les dates officielles du pays, étaient devenues 2535 dans le calendrier impérial. Le fils aîné de l'Imam Haj Mostafa Khomeini a été martyrisé cette année-là. À cette occasion, une magnifique cérémonie a eu lieu dans différentes parties du pays.

Dey 1356

Le président des États-Unis, Jimmy Carter, est venu en Iran.

Il a appelé le royaume du Shah : « l'île de la stabilité ». 

Ce mois-là, le journal  Etelaat a publié un article insultant contre Imam Khomeini. Pour protester contre ce complot, les gens de Qom se sont soulevés en 19 Dey, ce soulèvement a été réprimé par le régime brutal du Shah.

 Bahman 1356

Le violent affrontement du régime du Shah avec le peuple de Qom a incité les gens de Tabriz d’organiser la 40ème cérémonie des martyrs de Qom. La cérémonie a également été brutalement supprimée. Après cela, 40ème  cérémonie des martyrs de Tabriz a eu lieu à Ispahan, et ainsi de suite dans d’autres villes. À cause de la suppression de ces cérémonies, d'autres soulèvements de ce genre de 40èmes ont été formés dans le pays. 

Mordad 1357

Les mercenaires du Shah ont brûlé le cinéma Rex d’Abadan pour diffamer les révolutionnaires et pour amener cet événement aux côtés des révolutionnaires. Cela a rendu la colère du peuple envers le régime du Shah deux fois plus pire.

Shahrivar 1357

La rébellion massive de Téhéran sur la place Jaleh a été brutalement réprimée. Cependant, le nombre de morts n'a jamais été annoncé.

Mais des preuves indéniables montraient que de nombreuses personnes innocentes ont été tuées. Cette dure catastrophe humanitaire a été appelée « le vendredi sanglant » ou « le vendredi noir » et les crimes du régime du Shah ont été enregistrés. 

Mehr 1357

Shah pour blesser Imam et pour le tenir à l'écart a incité le gouvernement irakien de l’expulser du territoire d’Irak. Imam est entré sur le territoire de la France après le refus du Koweït.

Aban 1357

Le roi a remis l'état à un militaire Bahayi qui s’appelait Azhari. Il pensait qu’en supprimant plus de gens, les fondations chancelantes de sa règle sont serrées. 

L'imam à Paris a exprimé à plusieurs reprises publiquement et clairement sur les medias l'idée de former la République islamique. Cela a eu un grand effet mondial. 

Azar 1357

Les manifestations à Téhéran aux jours d’Eid Fetr et Tasoa et Ashoura ont passé le nombre de million. Cette présence millionnaire et la peur du roi l’ont conduit à demander l’aide de l'un des anciens ennemis « le front national ». Shapour Bakhtiar était le seul membre important du Front national qui a accepté la proposition de devenir le Premier ministre.

Dey 1357

Dans cette condition critique, Shah a été forcé de quitter l'Iran. Le Roi, accompagné de sa femme, Farah Diba, a fui de l’Iran avec 384 bagages de l’argent et les bijoux et les richesses appartenant au peuple, il est allé à la ville d'Assouan, en Égypte.

Le 12 Bahman 1357

Après 15 ans d'absence, Imam Khomeini, accueilli par des millions d'Iraniens est entré a Téhéran avec autorité et gloire. Dans un discours fort et révolutionnaire à Behesht Zahra les derniers espoirs du roi ont été déçus.

Le 15 Bahman 1357

Imam Khomeini à l'école Refah de Téhéran a formellement choisi Mehdi Bazargan comme Premier ministre intérimaire de la révolution. 

Le 19 Bahman 1357

Les membres de Force aérienne en présence à la résidence de l'Imam lui ont juré l’allégeance. Après la publication des images de Force aérienne, les gardes impériaux ont attaqué la garnison de l'armée de l'air. Ce Conflit de gardes impériaux avec l'armée de l'air a causé la défaite de la Garde Impériale.

Le 21 Bahman 1357

Le gouvernement a officiellement annoncé la « règle militaire » afin de calmer les gens pour préparer les bases de Coup d’État. L'Imam, avec vigilance, a invité les gens à une présence constante dans les rues. L'armée s’est officiellement déclarée neutre. Les gens sont entrés dans les casernes et étaient armés.

Le 22 Bahman 1357

Jusqu'à midi tous les points stratégiques de Téhéran étaient à la disposition des révolutionnaires. Bakhtiar a échappé à la clandestinité. Le premier ministre a été donné aux révolutionnaires.

Shahrbani du pays, Savak, siège de la police à Téhéran et dans les autres villes, et toutes les casernes de l'armée, Palais Niavaran, Saad Abad, Assemblée nationale et Senat, La radio et la télévision ont été livrées aux révolutionnaires. Le message de la victoire de la révolution iranienne a été lu par le martyr Mahallati pour tous les Iraniens.

Send To Friend