Le 12 janvier : l'anniversaire de la formation du Conseil de la révolution islamique sur l'ordre de l'Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret)

Le 12 janvier : l'anniversaire de la formation du Conseil de la révolution islamique sur l'ordre de l'Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret)

A l'approche du jour de la victoire du peuple iranien, afin d'organiser la situation, le "Conseil de la révolution islamique", la première institution politique et la plus fondamentale instance de prise des décisions, a été formé le 12 janvier 1979 par le commandement de l'Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) à travers un message au peuple iranien.

A l'approche du jour de la victoire du peuple iranien, afin d'organiser la situation, le "Conseil de la révolution islamique", la première institution politique et la plus fondamentale instance de prise des décisions, a été formé le 12 janvier 1979 par le commandement de l'Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) à travers un message au peuple iranien. Voici le texte du message de l'Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) sur la nécessité de la formation du Conseil de la révolution islamique :

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Salutations et révérences aux peuples héroïques et nobles de l'Iran ! Saluts aux martyrs de la voie de vérité !

Maintenant que s'approche le jour du triomphe du peuple courageux, maintenant que va être épanoui le sang pur des êtres chers et innocents, versé en voie de défendre la vérité et la véracité, par la main des bourreaux vampires, j'ai me sens obligé de renseigner le peuple iranien de ce qui suit :

1- Selon le droit légitime et s'appuyant sur le vote de confiance de la majorité absolue du peuple iranien pour moi, afin de réaliser les buts islamiques de la nation, un conseil intitulé le "Conseil de la révolution islamique", composé de compétents musulmans, engagés et confinables a été provisoirement désigné et il va commencer sa fonctionne. Les membres de ce conseil seront présentés le plus tôt possible. Ce conseil a comme tâche quelques affaires précises, il a par exemple pour mission d'étudier les conditions de mise en place d'un gouvernement provisoire et d'en préparer la situation. Le gouvernement provisoire sera présenté à la nation au plus tôt possible, dans un temps convenable, jugé comme approprié, et il débutera son travail. Le nouveau gouvernement est tenu de faire ce qui suit :

A. Formation de l'Assemblée constituante composée des élus du peuple, afin d'approuver la nouvelle constitution de la République islamique.

B) organiser des élections conformément aux approbations de l'Assemblée constituante et à la nouvelle constitution ;

C) Transférer le pouvoir à des nouveaux élus.

2. Le gouvernement actuel, nommé par le Shah déchu et par une Assemblée illégale, ne sera jamais accepté par le peuple. Toute forme et toute sorte de coopération avec ce gouvernement usurpateur est interdit selon la loi de Charia et légalement c'est une infraction. Comme d'autres employés respectables et combattants de certains ministères et organismes gouvernementaux, il faut refuser à obéir les ministres usurpés et, si c'est possible, les empêcher d’entrer aux ministères. La volonté du peuple opprimé de l'Iran ne se résume pas seulement dans le départ du Shah et le démantèlement du système royal, mais la lutte du peuple iranien continuera jusqu'à l'instauration d'une république islamique qui assure la liberté de la nation, l'indépendance du pays et l'établissement de la justice sociale. Ce n'est qu'avec le départ du roi et le transfert du pouvoir aux peuples que la tranquillité reviendra à notre cher pays. Seules la création du système juridique islamique, approuvé et soutenu par le peuple, et la participation active de toute la nation peuvent compenser la destruction massive culturelle, économique et agricole que le régime corrompu du Shah a créé, et permettent de commencer la rénovation de notre pays en faveur des classes laborieuses et défavorisés.

3. [...] C’est au peuple courageux iranien de s'élever contre toute conspiration, et de ne pas craindre, tout en se confiant à Dieu Tout-puissant, de ceux qui n'envisagent que de tirer des intérêts. Car, les luttes passionnées de la nation iranienne ont montré qu'ils ne craignent pas, et qu'ils savant que ces gens aussi ont perdu leur persévérance, à la manière des traîtres qui se sont échappés et qui ont choisi la vie à l'étranger avec le bien du peuple. La nation iranienne a pour tâche de respecter les officiers et les fonctionnaires honorables. Il faut noter que quelques militaires traîtres ne peuvent pas infecter la majorité de l'armée, le cas de ces traîtres est clair et distinct de l'armée iranienne. L'armée est du peuple et le peuple de l'armée, avec le départ du roi, rien ne va tarir cela. 

4. Le noble peuple ne doit pas abandonner sa lutte passionnée avant le résultat final, et il ne l’abandonnera pas. Les gens doivent continuer les grèves et les manifestations, et si les bandes des vilains ou des corrompus les attaquent, ils peuvent se défendre, même si cela aboutit à la mort de ces vilains. Je prie Dieu Tout puissant pour le triomphe de l'Islam et les musulmans et pour la disparition des opposants du noble peuple iranien. Que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde de Dieu et ses bénédictions.

Rouhollah Moussavi Khomeini

SAHIFEH-YE IMAM, vol. 5, p. 426-428.

 

Send To Friend