La splendeur et la grandeur de Hazrat Ali (as)

La splendeur et la grandeur de Hazrat Ali (as)

Enormément de personnes ont parlé en des termes élogieux de Hazrat Ali (as). Indifféremment du fait qu’ils soient musulmans ou chrétiens tous connaissaient sa grandeur et l’admiraient.

Madame Jane Dieulafoy l’exploratrice française a dit : « Les shiites éprouvent le plus haut degré de respect pour Ali (as) et à juste titre il doit en être ainsi ; car ce grand homme, en plus des sacrifices entrepris pour le développement de l’Islam était incomparable dans la connaissance, les qualités supérieures, la justice et les attributs, et il a laissé après lui une descendance pure et sainte. Ses enfants aussi l’ont suivi et pour le développement de la religion islamique ils ont donné leur corps innocents en martyre… Ali (as) était quelqu’un dont toutes les actions et la conduite à l’égard des musulmans étaient justes1.

Le savant français Monsieur le Baron Cardivo a dit : « Ali (as) était un héros au courage sans égal, un vaillant guerrier compatissant et sensible, et cet ascète lors de l’expérimentation du combat se passait du monde d’ici-bas. Il ne tenait compte ni de la richesse ni des positions de ce monde et en vérité il avait sacrifié sa vie. Il possédait une âme profonde dont les racines étaient insaisissables.2»

Monsieur le Baron Carra de Vaux Saint-Cyr historien et chercheur français a dit : « Ali (as) ce courageux sans égal et héros était un combattant sans rival qui s'efforçait de défendre l'Islam auprès du Messager. Le Messager (Que La Paix de DIEU soit sur lui) l'aimait énormément et avait beaucoup confiance en lui. Un jour il a fait signe en direction d'Ali (as) et a dit : « Man Kunto Maula Fahaza Aliyun Maula3 » (Celui dont je suis le Maitre Ali est son Maitre). 

 1. Assad Alizadeh, Akbar, Emâm Ali aleyhi al-Salam az Negâh Andishmandân Qeyr Shi'e (Le plus grand, Ali Que La Paix de DIEU soit sur lui sous le regard des Penseurs non-shiites), p100 et 101.

2. Karim Khâni, Samdani, Ali aleyhi al-Salam Farânsavi Adyân (Les religions françaises), p16.

3. Serâj (Lampe), Muhammad Ibrahim, Emâm Ali aleyhi al-Salam Khorshid bi Qorub (Le Soleil sans coucher), p325.



Send To Friend