La prise de position de l’Imam Khomeini  (Que DIEU le bénisse) dans le cas du Régime de Rezâ Khân

La prise de position de l’Imam Khomeini (Que DIEU le bénisse) dans le cas du Régime de Rezâ Khân

Après le coup d’Etat Rezâ Khân s’est montré très religieux et a participé aux assemblées de récitation de l’histoire des Martyrs, mais après son accession au trône il est entré en lutte contre la religion.

Le point de vue de l’Imam Khomeini (Que DIEU le bénisse) sur la personne de Rezâ Khân c’est qu’il a séduit les gens au début avec hypocrisie et qu’après la fortification du pouvoir il est entré en guerre contre la foi, la religion, et contre toute forme d’engagement religieux.

La première réaction de l’Imam Khomeini (Que DIEU le bénisse) le 15 Ordibehesht 1323 de l’Hégire solaire (5 mai 1944 du calendrier grégorien) sur le gouvernement de Rezâ Khân, c’est-à-dire trois années après la chute de celui-ci, a été d’émettre un communiqué révolutionnaire à son encontre et d’inviter le peuple et les religieux à se lever pour DIEU, à commencer la lutte contre ses innovations et ses injustices, la débauche et la corruption, et à contester la suppression des Ecoles religieuses et des Donations, la propagation des livres anti-chiites, etc.

La position de l’Imam Khomeini (Que DIEU le bénisse) à propos du régime de Rezâ Khân peut être étudiée sous trois axes différents :

- La dépendance de Rezâ Khân vis-à-vis des étrangers.

- L’inexistence d’une légitimité Pahlavi en raison de l’installation d’un système de coups d’Etat et de baïonnettes.

- La critique sévère de l’acharnement de Rezâ Khân contre la religion.

Rezâ Khân s’est montré très religieux pour séduire le peuple après le coup d’Etat dans le but de consolider son règne. Il s’efforce de participer aux assemblées de jeunes pour la récitation de l’Histoire des Martyrs (Roza Jalsa) dans le but d’obtenir le soutien populaire, mais après son arrivée au pouvoir il démarre la lutte contre la culture et la religion, actions hypocrites de Rezâ Khân que l’Imam Khomeini (Que DIEU le bénisse) définira comme étant une forme de politique de division.

L’Imam Khomeini (Que DIEU le bénisse) a détaillé à plusieurs reprises avec spiritualité dans ses prêches et dans ses mémoires les différentes méthodes d’agressions accompagnées d’offenses des agents de Rezâ Khân. Les propagandes de Rezâ Khân sur sa foi étaient telles qu’elles ont donné lieu sous le prétexte de la modernité à du mépris de la part de certaines personnes issues des différentes couches de la société vis-à-vis de certaines autres personnalités influentes, et contre la spiritualité comme instrument de diffusion de l’Islam.   

Les politiques antireligieuses et anti-spiritualité de Rezâ Khân ont poussé les Ulama (Savants) à entrer en opposition contre lui. Et dans les différents soulèvements tels que ceux de Tabriz, Ispahan et du Khorasan, les savants avaient la responsabilité du Leadership et l’Imam Khomeini  (Que DIEU le bénisse) donnait lui aussi constamment ses recommandations sur la voie à suivre.

Les mauvaises politiques avec les attaques contre les manifestations religieuses, la mise en œuvre de méthodes absolutistes et la destruction de la force de la Nation ont définitivement fait perdre à Rezâ Khân l’appui populaire, et durant la période de crise non seulement personne ne l’a soutenu mais, de plus, tous se sont joyeusement réjouis de son départ.

Send To Friend