Témoignage de bienveillance

Pardonnez-moi

La veille au soir du départ déprogrammé et différé de l’Imam Khomeini de Paris vers l’Iran, les habitants de Neauphle-le-Château chargés de nombreux bouquets de fleurs, avec parmi eux des femmes chrétiennes qui ne croyaient pas au Hijab (Foulard islamique), mais qui portaient tout de même un "Russari" (Foulard carré) noué sur la tête, étaient venus servir l’Imam. Cette nuit-là, près de lui, les chrétiens étaient dans un état très étonnant et  pleuraient tous. Avec des paroles très courtes, le Guide suprême de la Révolution islamique, Imam Khomeini s’excusa auprès de ses voisins en ces termes : « Pardonnez-moi car durant ma présence ici, je vous ai causé des problèmes. » Après la traduction des paroles de l’Imam, les habitants de Neauphle-le-Château ne purent retenir le flot de leurs larmes. (Hujjat ul-Islam wa l-Muslimin Hâdi Ghaffâri, Ibid, v.3, p.244)  

Send To Friend