Il m’appelait Ô sœur …

J’ai été au service de l’Imam Khomeini durant quatre mois et seize jours à Neauphle-le-Château. Il me disait parfois «prenez contact avec ce prêtre chrétien et évoquez les questions relatives à la révolution », ou encore «discutez avec ces journalistes». J’ai aussi entendu de la part d’un des êtres chers attachés à sa maison, qu’il me nommait avec bonté et affection durant mon absence, «sœur vertueuse». Et je savais que cela était un honneur et une grâce, tous deux venus de la part de DIEU.                                 

(Madame Dabbâq, Bardâsht-aye az Siare Imam Khomeini (Compréhension des coutumes de l’Imam Khomeini), vol.2, p200 et 201)

Send To Friend