Quels sont les critères que le fondateur de la république islamique d’Iran prenait en compte pour soutenir les mouvements populaires ?

Questions sur l'Imam Khomeiny; Catégorie : Politique & Socio-Culturelle.
Quels sont les critères que le fondateur de la république islamique d’Iran prenait en compte pour soutenir les mouvements populaires ?

Quels sont les critères que le fondateur de la république islamique dIran prenait en compte pour soutenir les mouvements populaires ? Selon lui, est-ce que le critère principal dans son soutien était la conjonction de la pensée et pratique des mouvements ou considérait-il suffisant le caractère populaire du mouvement ?

 

Réponse :

L’Imam Khomeiny (paix à son âme) mentionne dans son testament une phrase importante qui englobe peut-être tous les critères utilisés au cours de sa vie pour soutenir tout mouvement qui recherche la justice. Il dit : « Ce qui est nécessaire de rappeler c’est que mon testament politico-divin n’appartient pas à la grande nation iranienne seulement, c’est un testament que je laisse à toutes les nations islamiques et à tous les opprimés du monde, de chaque nation et de chaque religion. » (Sahifeh-ye Imam, vol. 21, p. 400).

Selon la phrase ci-dessus, lorsque l’Imam Khomeiny (paix à son âme) dans son testament, s’adresse à tous les pays musulmans et à tous les opprimés du monde de chaque nation et de chaque religion, il est évident que dans le système de la pensée de l’Imam Khomeiny (paix à son âme) l’attention portée aux opprimés du monde occupe une position évidente. Car l’esprit de toute la pensée philosophique, théosophique, jurisprudentielle et politique de l’Imam Khomeiny (paix à son âme) est de lacérer le voile des ténèbres et de combattre l’injustice. Ce qui est surprenant, est que dans la culture coranique, les ténèbres et l’injustice proviennent d’une même source. Si un individu ou une nation commet une injustice au nom de l’islam, ou au nom du communisme, du libéralisme, du fascisme ou d’une quelconque pensée politique, il n’y aura aucune différence.

Par ailleurs, le système politique de l’Imam Khomeiny (paix à son âme) repose sur l’éthique qui s’appuie selon lui sur quatre éléments, qui sont : La générosité, La chasteté, La justice et Le courage. Ces éléments sont dans le domaine de la politique concentrée sur les devoirs.

Cependant, lorsqu’il est question de déterminer les méthodes et les préférences sécuritaires des opprimés dans le contexte nationale et non individuelle, ce qu’il faudrait faire serait de s’appuyer sur la méthode des sageset sur l’opinion majoritaire. En fait, si la majorité des décideurs imagine que la protection des opprimés du monde a un intérêt dans une certaine mesure, alors ils ne pourront pas respirer dans le cadre du système de la pensée de l’Imam Khomeiny (paix à son âme). En réalité, l’Imam pense que l’homme abhorre l’injustice conformément à sa nature divine. Et si l’homme est sur la voie de l’élévation, alors il ne pourra jamais tolérer l’injuste envers n’importe qui et dans n’importe quelle situation. Une nature pure et saine ne pensera jamais à l’intérêt en matière d’éthique. Au contraire, elle pense aux devoirs qu’elle doit accomplir. Alors, il est clair que connaître les devoirs nécessite beaucoup de réflexions. Cependant, afin de pouvoir adapter plus concrètement les consignations d’éthiques sur les cas différents, il faudrait s’abstenir des passions et éviter la convoitise individuelle et collective et éviter aussi des émotions fugaces.         

  

 

Send To Friend