La personnalité de l’Imam Hussein (as) dans les propos de l’Imam Khomeiny.

Un regard général sur la personnalité de l’Imam Hussein (as) du point de vue de l’Imam Khomeiny.

ID: 56084 | Date: 2018/10/29
A l’occasion du quarantième jour du martyr de l’Imam Hussein (as), nous avons examiné d’une manière sommaire sa sublime personnalité à partir du point de vue de l’Imam Khomeiny (paix à son âme). Les qualités comme le soulèvement sur la voie de Dieu, la responsabilité, la patience, la résistance et beaucoup d’autres, sont les qualités sublimes de l’Imam Hussein (as) qu’on retrouve dans les propos de l’Imam Khomeiny (paix à son âme). Vous lirez ci-dessous certaines déclarations de l’Imam Khomeiny (paix à son âme) à ce propos :


Le soulèvement sur la voie de Dieu :


Le prince des martyrs, accompagné de quelques compagnons, s’est soulevé et comme ce soulèvement était pour Dieu, ils ont réussi à démanteler l’essence de l’empire de l’injustice.


Le sens de la responsabilité :


Concernant son sens de la responsabilité, le prince des martyrs est plus manifeste et plus réputé que tous les messagers et tous les élus de Dieu. Si la façon de penser de l’Imam Hussein (as) était semblable à ceux de certains saints de sa communauté, on n’aurait jamais eu Karbala.


La patience et l’endurance :


Le jour d’Achoura et la onzième nuit a eu lieu une série de choses pénibles et effrayante  que personne sauf la dame Zeynab (sa) n’avait la force de supporter et d’endurer toutes ces difficultés et ces austérités.


Les manifestations mystiques de l’existence de l’Imam Hussein (as) :


Nous qui suivons l’Imam Hussein (as), devons réfléchir sur les qspects mystiques et divins de l’Imam pour voir quelles qualités il avait dans la vie. Son soulèvement et sa motivation était basé sur l’interdiction du blâmable et il avait pour ambition d’anéantir le blâmable. 


La philosophie du mouvement d’Achoura :


Si nous voulions parler de la philosophie du mouvement de l’Imam Hussein (as), nous devons faire recours à un savant qui maîtrise bien l’islam et dans ce domaine personne n’est meilleur que le feu Imam Khomeiny. L’Imam Khomeiny a exposé de divers objectifs concernant le soulèvement de l’Imam Hussein (as), qui non seulement se suivent et ne se contredisent pas, mais ils se complètent aussi mutuellement.


Ramener la communauté vers la sunna et la tradition du prophète :


À cause de ladéviation de la communauté islamique de la sunna et de la tradition du Messager pendant le règne de Yazid, l’Imam Hussein (as) a centré ses efforts dans la réinstauration de la sunna et de la tradition du prophète au sein de la communauté. L’Imam Hussein (as) dans un sermon, dit : « Le Messager de Dieu a dit : "Quiconque fait le constat qu’un sultan injuste considère comme licite les interdictions de Dieu, puis se tait et ne change pas son acte, alors le jour du jugement le Dieu Tout Puissant le placera aussi là où il placera ce sultan injuste ».


La préservation et la rénovation de la charia :


Parmi les objectifs sublimes de l’Imam Hussein (as), il y avait la préservation et la rénovation de la charia et de la loi. Le grand danger que Muawiya et son fils Yazid présentaient pour l’islam, n’était pas l’accès au trône du califat. Cela n’était que le plus petit danger qu’ils pouvaient représenter. Muawiya et son fils constituaient des dangers plus sérieux et importants qui étaient :


a)     La transformation de l’islam en monarchie,


b)     La diabolisation de la spiritualité,


c)     Le bouleversement de l’islam et la transformation de son régime en un régime diabolique. 


Rétablir la justice et l’ordonnance du bien et l’interdiction du mal:


L’Imam Khomeiny dès le premier jour a déclaré : « Vous constatez que ce qui est interdit est appliqué au détriment de ce qui est recommandable ». Son but était de rétablir ce qui est recommandable et de révoquer l’interdit.


Former le gouvernement islamique :


Ceux qui s’imaginent que le prince des martyrs n’était pas venu pour gouverner et que c’est ceux-ci qui sont venus pour gouverner, se trompent énormément. Car le gouvernement doit être entre les mains de quelqu’un comme le prince des croyants, vu que cela était à l’origine du soulèvement des prophètes du premier jusqu’au dernier. 


Le martyre :


Le sang du martyr démentit l’injuste et c’est l’indice du rapprochement du triomphe de l’école.


La réalisation des réformes fondamentales :


Qui étaient les bani omayyades ? La tribu des Omayyade est une descendance maudite qui a été contraint d’embrasser l’islam alors qu’ils adoraient les idoles et manifestaient l’islam. Ils sont des exemples palpables et typiques d’hypocrisie.