La journée de compassion pour les enfants et les jeunes palestiniens.

Le 1er octobre en Iran, a été proclamé comme journée de compassion pour les enfants et les jeunes palestiniens.

ID: 55641 | Date: 2018/09/30
Le 1er octobre en Iran, a été proclamé comme journée de compassion pour les enfants et les jeunes palestiniens. En ce jour en l’an 2000, Mohammed al-Dawra un jeune palestinien de 12 ans a été tragiquement assassiné par l’armée du régime sioniste israélien.


Plusieurs médias ont diffusé le martyre de cet enfant. La photo de son martyre où on l’aperçoit caché derrière son père afin d’être à l’abri des attaques de l’armée sioniste, a été diffusé en boucle et à plusieurs reprises sur les chaînes de télévision du monde et cela a causé la honte du régime envahisseur et de leurs alliés dans le monde.


Le régime sioniste après le martyre de Mohammed al-Dawra, s’est lancé dans le massacre des groupe d’enfants et de femmes palestiniennes à Gaza et en Cisjordanie. La transmission de la scène du massacre d’une famille de sept personnes à la fin du mois de juin 2006 sur les télévisions du monde ainsi que le massacre des enfants du village de Cana pendant la guerre avec le Liban, sont quelques exemples des crimes du régime sioniste israélien.


Le régime sioniste, en torturant, en enlevant, en arrêtant et en réprimant les enfants, a montré au monde qu’il ne se pliera jamais aux lois internationales et n’accordera jamais d’importance aux résolutions de la communauté internationale.


L’usage des dispositifs spéciaux pour torturer les enfants, leurs priver de sommeil et de nourriture, leur condamner aux travaux forcés et la pratique de différents types de tortures psychologiques, font partir des crimes du régime sioniste. Ces crimes ne s’adaptent à aucun principe humain et international.


Aujourd’hui, le silence face à toutes ces injustices, ne peut que signifier l’agrément et l’acceptation du comportement de ce régime et celui de ses alliés. Chaque musulman a le devoir d’assister les palestiniens selon ses moyens et ses capacités.